Aléa climatique

Créer une mini forêt-jardin
Charles Hervé-Gruyer

Sur les 6 premières années d'étude de la vie de notre mini jardin-forêt, 3 ont été marqué par des gels tardifs, qui ont détruit la quasi-totalité de la production de fruits et de petits fruits.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

La production agricole peut être affectée par la température, les sécheresses, les évènements extrêmes, les inondations et les submersions (ex : delta du Nil).



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Les progrès agricoles, suivis des innovations technologiques et médicales, ont fait chuter la mortalité infantile, amélioré la santé publique et augmenté l'espérance de vie. C'est ainsi que, depuis les années 1650, la population mondiale a été multipliée par 16, ce qui a nettement amplifié l'impact de l'homme sur l'environnement.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Si le réchauffement climatique s’accentue, certains événements extrêmes combinés peu probables dans le climat passé et actuel deviendront plus fréquents, et il y aura une plus grande probabilité que des événements d’une intensité, d’une durée et/ou d’une étendue spatiale accrues, sans précédent dans les observations, se produisent (fiabilité élevée).



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Un climat plus chaud intensifiera les périodes très humides et très sèches, ainsi que les événements climatiques et les saisons, avec des conséquences sur les inondations ou les sécheresses (fiabilité élevée), mais l’emplacement et la fréquence de ces événements dépendent des changements projetés dans la circulation atmosphérique à l’échelle régionale, y compris les moussons et les trajectoires des tempêtes pour les latitudes moyennes.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Famines, déplacement des vecteurs de maladies, canicules et conflits armés peuvent affecter la santé humaine.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

De multiples changements dans le système climatiques s’intensifient, en relation directe avec l’augmentation du réchauffement de la planète. On peut notamment mentionner l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des chaleurs extrêmes, les vagues de chaleur marine, les fortes précipitations, les sécheresses agricoles et écologiques dans certaines régions, la proportion de cyclones tropicaux intenses, ainsi que la réduction de la banquise arctique, du manteau neigeux et du pergélisol.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Si les milliards de bactéries et de virus enfouis dans le permafrost (sol glacé de Sibérie ou d’Alaska) se réveillent, leur activité pourrait avoir de graves conséquences, à la fois sur l’intensité du réchauffement climatique lui-même mais également sur la santé des hommes et des animaux de la planète.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les cyclones s’alimentent de l’énergie des eaux chaudes à la surface de l’océan. Leur puissance a augmenté à cause du changement climatique.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Les impacts du changement climatique s’aggravent en France, avec des effets chroniques et aigus, notamment du fait de l’intensification des extrêmes chauds exacerbés dans les villes par le phénomène d’îlot de chaleur urbain, des sécheresses, et des pluies extrêmes.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les diminutions d’activités touristiques et les variations dans la qualité des produits de terroirs ont des répercussions économiques. De même, les dégradations de biens dues à des évènements climatiques ont des impacts économiques.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les pluies acides dégradent des matériaux dont sont composés certains monuments historiques (calcaire, marbre).



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Le changement climatique entraîne une intensification du cycle de l'eau, qui rend les inondations et les sécheresses plus fréquentes. Cela menace la sécurité de l'accès à l'eau pour les populations humaines.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

La sécheresse et la désertification des zones sèches vont se poursuivre et priver ces régions de leurs eaux souterraines. On estime qu'en 2050, environ 3 milliards de personnes manqueront d'eau. Dans les zones côtières, l'aggravation des inondations risque d'augmenter la contamination des ressources en eau douce.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

La fréquence des canicules devrait doubler d'ici à 2050... Avec des vagues de chaleurs plus intenses et plus longues.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Selon les estimations, les précipitations de mousson devraient augmenter à moyen et long-terme, à l’échelle mondiale, mais en particulier en Asie du Sud et du Sud-Est, en Asie de l’Est et en Afrique de l’Ouest, à l’exception de l’extrême-occidental du Sahel (fiabilité élevée).



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Conséquences de la déforestation en Amazonie :
- Perturbation du cycle de l'eau et augmentation des aléas climatiques.
- Augmentation des émissions de CO2 et réchauffement climatique.
- Risque sur les populations et érosion de la biodiversité.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Des événements naturels imprévisibles et rares non liés à l’influence humaine sur le climat peuvent entraîner des résultats à faible probabilité et à fort impact. Par exemple, une séquence d’éruptions volcaniques explosives de grande ampleur s’est produite dans le passé, provoquant des perturbations climatiques mondiales et régionales importantes pendant plusieurs décennies.



reseauactionclimat.org
Réseau Action Climat

127 risques majeurs ont été recensés dans toutes les régions et tous les secteurs : avec l’augmentation du réchauffement, ils deviendront graves, c’est-à-dire généralisés, systémiques et potentiellement irréversibles.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les famines peuvent être occasionnées par la baisse des rendements agricoles et la réduction de la biodiversité marine.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Les conséquences matérielles et financières sont déjà importantes, en particulier sur les infrastructures, la production agricole, les écosystèmes (dépérissement des forêts). Les impacts sur la santé humaine sont aussi importants (surmortalité). L’exposition à l’intensification des aléas côtiers dus à la montée du niveau de la mer (inondation chronique à marée haute, submersions rapides, érosion littorale) et au recul du trait de côte croît considérablement.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Cyclones et perturbations amènent du vent (donc des vagues) et des basses pressions. Or, chaque hectopascal en moins, c’est 1 cm d’eau en plus. Ils peuvent donc occasionner des submersions (inondations côtières) qui sont aggravées par l’augmentation du niveau de l’océan.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Avec la poursuite du réchauffement, les aléas climatiques à venir seront les suivants :
- Chaque région pourrait subir plus d'évènements climatiques extrêmes, parfois combinés et avec des conséquences multiples.
- L'élévation relative du niveau de la mer contribuera à augmenter la fréquence et la gravité des inondations côtières.
- Les inondations seront (et sont déjà) plus fréquentes et plus intenses.
- Notre atmosphère plus chaude contiendra plus de vapeur d'eau, engendrant davantage d'inondations pluviales.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 2)
GIEC

La croissance des épisodes de chaleurs et des sécheresses causent des pertes de la production agricole et une augmentation du taux de mortalité des arbres (fiabilité forte).



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Certaines canicules récentes auraient été extrêmement improbables sans le réchauffement d’origine anthropique en cours.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Imaginez que vous vivez dans un endroit qui est miraculeusement épargné par le changement climatique. Quelques milliards d'humains risquent d'avoir très envie de le partager avec vous !



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

L’augmentation du niveau moyen de la mer contribue à augmenter la fréquence et la sévérité des inondations costales dans les zones de faible altitude, ainsi que l’érosion côtière le long de la plupart des côtes sableuses (confiance haute).



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Au cours des prochaines décennies, la montée du niveau de la mer exacerbera la récurrence d’inondations chroniques à marée haute et les inondations associées à des niveaux marins extrêmes lors des tempêtes. Elle favorisera la salinisation des estuaires et des aquifères côtiers. Elle augmentera enfin le recul du trait de côte, soit par érosion (côtes sableuses notamment), soit par submersion permanente



La Fresque de la Biodiversité
Géraldine Vuillier Geoffrey Vuillier Charles Sirot

La dégradation des sols, ainsi que la diminution des populations de pollinisateurs sont des facteurs directs de baisse de la production agricole.
L'augmentation de la transmission des maladies et organismes ravageurs de cultures ainsi que le changement climatique augmentent la sensibilité de l'agriculture aux aléas de production agricole.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Le changement climatique causé par les humains est déjà en train d’affecter de nombreux climats et extrêmes climatiques à travers le monde. Les preuves de changements ont été renforcés depuis AR5 (le précédent rapport, celui-ci étant AR6) concernant des extrêmes climatiques tels que des vagues de chaleur, de fortes précipitations, des sécheresses, des cyclones tropicaux, ainsi que leur attribution à l’influence humaine.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

En France, l’année 2021 a été marquée par plusieurs événements météorologiques remarquables, dont la probabilité d’occurrence ou l’intensité ont été accentuées par le changement climatique dû à l’influence humaine. Du fait d’un hiver doux, le développement précoce de la végétation l’a exposée à un épisode marqué de gel tardif en avril qui a provoqué d’importants dommages pour les arbres fruitiers et la vigne.
Le déficit pluviométrique réapparait au printemps 2022 après une pause en 2021. Des pluies intenses ont provoqué des inondations dans les zones urbanisées et des dégâts sur les cultures fin 2021.



La grande encyclopédie visuelle des sciences
Gallimard Jeunesse

Outre les gaz majeurs qui la composent, l'atmosphère terrestre renferme, en quantités beaucoup plus faibles, d'autres gaz tel le dioxyde de carbone, le méthane et la vapeur d'eau, qui interviennent dans l'équilibre des températures de la surface du globe.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les incendies sont facilités par les sécheresses et les canicules. Ils émettent du CO2 au même titre que la déforestation.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

L’influence humaine sur le réchauffement planétaire est le principal facteur de l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des extrêmes chauds et des pluies extrêmes, et contribue à l’augmentation des sécheresses.
Le rythme d’élévation du niveau de la mer s’est accéléré. Les risques liés au climat s’accentueront pour chaque incrément de réchauffement planétaire supplémentaire.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

La perturbation du cycle de l'eau peut amener plus ou moins d'eau. Moins d'eau, c'est une sécheresse. On estime ainsi que les sécheresses pourraient se multiplier à l’avenir.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Les politiques d’adaptation souffrent d’un manque d’objectifs stratégiques, de moyens et de suivi pour mettre en œuvre rapidement les actions nécessaires. En l’état, la France n’est pas prête à faire face aux évolutions climatiques à venir, qu’il s’agisse de stress chroniques liés à l’assèchement des sols ou d’événements extrêmes (submersions marines et inondations).



Sentinelle du climat
Heïdi Sevestre

Une fonction essentielle du courant-jet polaire est le maintien des vortex polaires, une dépression avec des vents très froids formés pendant la nuit polaire, [...]. Si celui-ci est déformé, parce que la différence s'amenuise entre le nord et le sud, il ne parvient plus à contenir le vortex au-dessus des régions polaires. Le vortex s'étire et provoque de violentes vagues de froid dans des régions qui n'en connaissent pas comme, en février 2021, au Texas.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

La montée des eaux et l’utilisation des ressources en sable à des fins industrielles pourraient amplifier les phénomènes naturels d’érosion.



La grande encyclopédie visuelle des sciences
Gallimard Jeunesse

Les particules rocheuses emporté par l'érosion existaient jadis sous la forme solide. Les particules se forment lorsque des processus naturels brisent la roche en petit morceaux. On appelle ce phénomène la météorisation.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Il est très probable que les épisodes de fortes précipitations s’intensifieront et deviendront plus fréquents dans la plupart des régions affectées par un réchauffement climatique important.



Sentinelle du climat
Heïdi Sevestre

Ils [les courants-jets] se forment par la rencontre d'air froid venant des pôles et d'air chaud venant de l'équateur et des tropique : la forte différence thermique contraint l'air à circuler à l'horizontale, créant un déplacement d'air sur une trajectoire relativement stable. [...]
Le courant-jet polaire peut ainsi être représenté comme un ruban circulaire de vents violents de haute altitude [...].

Quand les températures de l'Arctique augmentent, que la quantité de glace diminue, le front d'air froid polaire présente moins de contraste avec l'air chaud venu des tropiques. [...] Or chaque décalage du ruban [...] a des conséquences directes sur la météo un peu plus au sud. Ces boucles piègent des masses d'air, chaud ou froid, et sont à l'origine d'événements météo non seulement extrême, mais de longue durée dans l'hémisphère nord.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le moteur du courant Gulf se situe au niveau du nord de l’océan Atlantique, sous la banquise : en gelant, le sel libéré densifie l’eau qui va plonger en profondeur et initier le Gulf Stream. Lorsque la banquise fond, elle rejette de l’eau douce. L’eau, moins salée et moins dense, plonge moins vite. L’ensemble du Gulf Stream est ralenti.



reseauactionclimat.org
Réseau Action Climat

Le GIEC identifie quatre risques clés pour l’Europe, qui concernent directement l’hexagone :
- les vagues de chaleur
- les diminutions de rendements agricoles
- les pénuries d'eau
- les inondations



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 2)
GIEC

Les risques d'impacts graves augmentent avec le niveau du réchauffement. Dans les écosystèmes très carbonés, stockant 3000 à 4000 Gigatonnes de carbone, ces impacts sont déjà observés et ont prévu d'augmenter, comme les feux de forêts, la mortalité des arbres, l'assèchement des tourbières, et la fonte du permafrost.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

La circulation thermohaline dont fait partie le Gulf Stream pourrait ralentir à cause de l’apport en eau douce de la fonte du Groenland. Cela aurait pour effet de déréguler encore plus le cycle de l’eau et de réduire la capacité de l’océan à absorber du carbone et de la chaleur.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Les précipitations terrestres mondiales annuelles moyennes devraient augmenter de 0 à 5 % dans le scénario très faible, de 1,5 à 8 % dans le scénario intermédiaires et de 1 à 13 % dans le scénario très élevé des émissions de GES, d’ici 2081-2100, par rapport à la période 1995-2014 (fourchettes probables).



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

La hausse de chaleur est principalement due à l’augmentation de la concentration de GES, en partie réduite par le refroidissement causé par l’augmentation des concentrations aérosol.



Qui veille au grain - Sécurité alimentaire : une affaire d'État.
Les Greniers d'Abondance

Les niveaux de sécheresse extrêmes d’aujourd’hui vont devenir la norme d’ici une trentaine d’années sur une large partie du territoire.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

En métropole, les sécheresses répétées entraînent le retrait-gonflement des argiles, dont les dommages en forte progression représentent l’un des impacts les plus coûteux du réchauffement climatique



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les pluies acides sont des pluies qui contiennent de l’acide nitrique et de l’acide sulfurique. Ces molécules proviennent de la combustion fossile (SO2), des transports (NOx) et de l’agriculture intensive (NH3). Ces pluies entrainent un dépérissement de certaines forêts, des maladies respiratoires et des dégradations de matériaux.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les changements climatiques induits par l'homme sont la conséquence de plus d'un siècle d'émissions nettes de GES résultant d'une utilisation non durable de l'énergie, de l'utilisation et du changement de nature des sols, du mode de vie et des modèles de consommation et de production. En l'absence de mesures d'atténuation urgentes, efficaces et équitables, le changement climatique menace de plus en plus la santé et les moyens de subsistance des populations du monde entier, la santé des écosystèmes et la biodiversité.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

La perturbation du cycle de l'eau peut amener plus d'eau ou moins d’eau. Plus d'eau, cela peut engendrer des crues (inondations dans les terres). Avec l'urbanisation ou si le sol a été durci par une sécheresse, c'est pire car l'eau ruisselle.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 2)
GIEC

La perte de productivité des activités agricoles et la baisse de la production vont faire augmenter les prix, réduire les revenus des ménages, et conduire à des risques de malnutrition et de mortalité climatique, avec un très faible niveau d'adaptation, particulièrement dans les régions tropicales (fiabilité forte).



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Avec l’accroissement du réchauffement climatique, chaque région devrait expérimenter de manière croissante des changements multiples et simultanés touchant les facteurs d’impacts climatiques. Ces changements seraient plus forts avec une augmentation de 2 degrés comparativement à un réchauffement climatique d’1,5 degrés, et plus forts encore avec des scénarios de réchauffement plus marqués.



Manger demain
Frédéric Wallet

20 % des sols agricoles français sont menacés par l'érosion.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le permafrost désigne le sol gelé en permanence. On constate qu’il commence à dégeler, relâchant dans l’air du méthane et du CO2, suite à la décomposition de la matière organique qui était jusque-là gelée. Cela constitue une boucle de rétroaction, au même titre que les feux de forêts ou la modification de l’albédo lors de la fonte de la banquise.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Du fait de l’augmentation du niveau de la mer moyen, les épisodes maritimes extrêmes ayant eu lieu une fois par siècle dans le passé récent devraient intervenir au moins annuellement dans plus de la moitié de tous les marégraphes d’ici 2100 (confiance haute).



La Fresque du Numérique
Aurélien Déragne Yvain Mouneu

Les gaz à effet de serre issus des activités humaines créent un effet de serre additionnel, ce qui entraîne une augmentation des températures moyennes, et accroît ainsi le nombre et l'intensité d’événements climatiques extrêmes : canicules, sécheresses, inondations, cyclones, incendies...
Pour approfondir le sujet, nous vous conseillons l'atelier "La Fresque du Climat".



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

À 1,5 degrés d’augmentation globale du réchauffement climatique, les précipitations élevées et associées à des inondations devraient s’intensifier et devenir plus fréquentes dans la plupart des régions d’Afrique et d’Asie (confiance haute), d’Amérique du nord (confiance moyenne/haute), et en Europe (confiance moyenne).



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

À chaque incrément supplémentaire du réchauffement climatique, les changements extrêmes s’amplifieront. Par exemple, chaque 0,5 °C supplémentaire entraînerait une augmentation clairement perceptible de l’intensité et de la fréquence des chaleurs extrêmes, y compris les vagues de chaleur (très probable) et les fortes précipitations (fiabilité forte), ainsi que les sécheresses agricoles et écologiques dans certaines régions (fiabilité forte).



Qui veille au grain - Sécurité alimentaire : une affaire d'État.
Les Greniers d'Abondance

Lors des épisodes de sécheresse marqués de 1976 et 2003, les rendements des principales cultures ont en moyenne chuté de 20 à 30 % en France. Les épisodes intenses de sécheresse en Europe pourraient être dix fois plus fréquents et 70 % plus longs d’ici 2060.



La Fresque de l'Alimentation
Julien Briton Thomas Moulin

Le changement climatique et son lot d'évènements extrêmes (sécheresses, incendies, inondations, submersions...) accentuent le stress hydrique et font globalement baisser les rendements agricoles.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Les cyclones sont plus violents car le réchauffement climatique augmente la température de l'atmosphère.
Or, lorsque l'air se réchauffe, il contient plus d'humidité et mobilise plus d'énergie lors d'un événement extrême.
Cela se traduit par de plus fortes pluies et des vents renforcés conduisant à la formation de cyclones plus puissants.
Plus que leur multiplication, c'est donc leur intensité et leur amplification qui inquiètent les climatologues.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 2)
GIEC

Au-dessus de 1.5 degré de réchauffement, les conséquences des aléas climatiques augmenteront les risques de pertes de production agricole et de maïs, dans les plus grandes régions de production, et ce risque augmente encore avec un réchauffement plus important.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Il est pratiquement certain que les canicules (y compris les vagues de chaleurs) sont devenues plus fréquentes et plus intenses à travers la plupart des régions continentales depuis les années 1950, alors que les froids extrêmes (y compris les vagues de froid) sont devenus moins fréquents et moins importants.