GES

Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Parmi les 25 oritentations de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC), seules 6 bénéficient de mesures au niveau requis pour l'atteinte des budgets carbone. Néanmoins, de nouvelles mesures allant dans le sens de la plupart des orientations de la SNBC ont été prises en 2021



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En 2019, 85.5% des émissions mondiales de CO2 provenaient des énergies fossiles et de l'industrie.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le dioxyde de carbone est le principal gaz à effet de serre produit par l'activité humaine.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

On a l'impression que les émissions françaises sont en baisse, celles-ci passant de 548 Mt éqCO2 en 1990 à 445 éqCO2 en 2018, soit une baisse de 19% sur la période. Mais cette évolution est trompeuse, car sur la même période, l'empreinte carbone de la France incluant les émissions des produits importés, a augmenté de 7%, passant de 619 Mt éqC02 en 1995 à 663 Mt éqC02 en 2019.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Avec environ 7,5 t CO2e/an/pers par humain (moyenne mondiale), les Français, à 10 t CO2e/pers/an émettent plus que la moyenne mondiale.
Remarque : les émissions de CO2 seul (moyenne mondiale) sont de 5 t CO2/an/pers.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Selon le rapport “Empreinte énergétique et carbone de l’alimentation en France (2019)” de l’ADEME, «la viande et les produits laitiers totalisent 85 % de l’empreinte GES de notre alimentation au stade agricole. ».



Manger demain
Frédéric Wallet

Les aliments transformés induisent une augmentation de la consommation d'énergie et du nombre d'emballages. Les tomates en boîte génèrent ainsi 1,4 kg d'équivalent CO2 par kilo, contre 0,3 kg d'eqCO2 pour des tomates fraîches (en saison) cultivées en France.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Apple en scope 1 (émissions directes liées à la production) et en scope 2 (émissions indirectes associées à l'énergie acheté par l'entreprise) représente moins de 1% de son empreinte en scope 3, c'est-à-dire de l'empreinte associée à toutes les autres émissions indirectes : celles des biens et services utilisés par l'entreprise, de ses déchets, du transport de ses matières premières, de la construction des infrastructures permettant son approvisionnement, de ses actifs financiers et de ses franchises, de l'utilisation des produits vendus, etc.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

L’alimentation est la source d’environ 2,5 t CO₂e par personne et par an. L’empreinte d’un produit alimentaire est constituée des émissions issues de l’agriculture (fermentation entérique, engrais, traitements, machines, perte de matière organique des sols), ainsi que des émissions provenant des usines agroalimentaires, des transports, du commerce, du stockage, etc.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

On achète en France en moyenne 10 kg de vêtements par personne et par an. L’industrie textile mondialisée a doublé ses volumes entre 2000 et 2014 et fait partie des secteurs les plus polluants et les plus émissifs.



Le rôle du carbone en agriculture
Pascal Boivin

Si vous faites du 4 pour mille d'augmentation de carbone dans les sols, cela représente 13% d'augmentation de la teneur en matière organique, alors que le besoin des sols est d'augmenter de 70%.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

L'accroissement du trou d'ozone et le réchauffement climatique induisent des variations dans les échanges de chaleur et donc dans la distribution des températures, qui ont pour effet d'augmenter la force des vents. La circulation océanique est donc modifiée et plus d'eaux océaniques en provenance des profondeurs, riches en CO2, sont ramenées en surface. Cela limite la capacité de pompage du CO2 atmosphérique.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les émissions de GES ont progressé de plus de 60% entre 1990 et 2019. Les émissions de GES ont baissé de 5,4% en 2020 à cause de la pandémie COVID-19 mais elles ont remonté de 4,9% en 2021.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

La température à la surface du globe continuera d’augmenter au moins jusqu’au milieu du siècle, dans tous les scénarios d’émissions envisagés. Le réchauffement planétaire dépassera les 1,5 °C et 2 °C au cours du XXIe siècle, à moins que des réductions importantes des émissions de CO2 et d’autres gaz à effet de serre n’interviennent dans les prochaines décennies.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

La sécheresse aggrave elle-même le réchauffement climatique :
sécheresse -> carbone moins capté par la végétation -> CO2 s'accumule dans l'atmosphère -> température augmente -> sécheresse



Le climat en 100 questions
Gilles Ramstein Sylvestre Huet

Dès 1896, le prix Nobel de chimie suédois Svante Arrhenius comprend que le charbon de la révolution industrielle a le pouvoir de changer le climat de la Terre. Il calcule qu'un doublement de la teneur de l'atmosphère en gaz carbonique - celui émis par la combustion du charbon - pourrait réchauffer la planète d'environ 4°C... mais en quelques milliers d'années.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Le secteur des transports est le premier secteur émetteur [sur le territoire Français] (30 % des émissions en 2021), suivi des secteurs de l’agriculture (19 %), de l’industrie (19 %), des bâtiments (18 %), de la transformation d’énergie (11 %), et des déchets (3 %).
Les émissions territoriales sont composées à 75 % de CO2, 13 % de CH4, 9 % de N2O et 3 % de gaz fluorés en 2021.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

De nombreux changements dus aux émissions de gaz à effet de serre, qu’elles soient passées et futures, sont irréversibles sur plusieurs siècles, voire des millénaires, en particulier les changements concernant les océans, les calottes glaciaires et le niveau mondial des océans.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Il faudra sans doute réduire encore plus nos émissions. La Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC), pour les émissions territoriales seules, mentionne 1,2 t CO₂e/pers/an pour la neutralité en 2050 en précisant qu'il faut « diviser par 6 et plus » nos émissions actuelles (c'est la loi française) !



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Les retraits de CO2 anthropogènes (CDR) menant aux émissions strictement négatives, pourraient faire baisser la concentration atmosphérique en CO2 et inverser l’acidification de la surface des océans. (fiabilité forte).



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les services publics regroupent l’éducation, la santé et les hôpitaux, la police, l’armée, la justice, les services sociaux, les services de l’État et des collectivités territoriales, etc. Leurs activités émettent de l’ordre de 1 t CO₂e/pers/an en France.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le charbon est l'énergie qui produit le plus de dioxyde de carbone par kWh.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

La plus grande part du potentiel économique de l'AFOLU [4,2-7,4 GtCO2-eq/an] provient de la conservation, de l'amélioration de la gestion et de la restauration des forêts et d'autres écosystèmes (zones humides côtières, tourbières, savanes et prairies), la réduction de la déforestation dans les régions tropicales présentant l'atténuation totale la plus élevée.



La Fresque de l'Alimentation
Julien Briton Thomas Moulin

La gestion des déchets en France représente 3,9% des émissions de GES (hors UTCATF, Utilisation des terres, changement d'affectation des terres et foresterie).



Un café décroissant S01 E01
François Gemmene

C'est la grande théorie d'un économiste qui s'appele Kuznets, qui a fait une célèbre courbe qui disait que plus les gens allaient devenir riche, plus ils allaient avoir les moyens de faire attention à leur empreinte sur l'environnement et donc leur empreinte carbone allait diminuer. Le problème c'est qu'on voit que dans la réalité ça marche pas et qu'en réalité l'empreinte carbone des plus pauvres est souvent très inférieure à celle des plus riches.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

L'Industrie de la mode représente 10% du CO2 produit dans le monde.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En plus de désengorger les villes et de réduire les émissions de carbone, les transports en commun peuvent avoir un impact économique positif "vert" pour les villes et améliorent la qualité de vie des habitants.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le forçage radiatif est la mesure du déséquilibre entre l'énergie qui arrive chaque seconde sur terre et celle qui repart. Il vaut 3,8 W/m² (Watt par m²) pour l'effet de serre et - 1 W/m² pour les aérosols, soit 2,8 W/m² en tout.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

En quoi le dégel du pergélisol est-il un problème ?
- Sur ce sol gelé depuis parfois plusieurs centaines de millier d'années, des débris végétaux se sont accumulés.
- À cause du gel, ces débris n'ont pas été dégradés par les bactéries dont le métabolisme est ralenti par le froid.
- Lors du dégel du pergélisol, le métabolisme des bactéries s'accélère. La matière organique est rapidement transformée en CO2 ou CH4 selon les cas.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Les précipitations terrestres mondiales annuelles moyennes devraient augmenter de 0 à 5 % dans le scénario très faible, de 1,5 à 8 % dans le scénario intermédiaires et de 1 à 13 % dans le scénario très élevé des émissions de GES, d’ici 2081-2100, par rapport à la période 1995-2014 (fourchettes probables).



Manger demain
Frédéric Wallet

En France, le transport des aliments pour les animaux (en majorité des tourteaux de soja) pèse pour un tiers du trafic total et pour 19% des émissions de CO2. Les fruits et les légumes représentent un quart du trafic total et 31% des émissions; c'est la catégorie la plus importante en termes d'émissions liées au transport. Nos tomates et nos fraises voyagent beaucoup !



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

La moitié du CO2 que nous émettons chaque année est absorbée par les puits de carbone :
- la végétation pour 1/4 (via la photosynthèse)
- l'océan pour 1/4
Le reste (1/2) reste dans l'atmosphère.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les émissions de gaz à effet de serre doivent être divisées par 3 d'ici 2050. C'est à dire diminuer de 4% par an.



L'enfer numérique Voyage au bout d'un Like
Guillaume Pitron

La "génération climat" sera l'un des principaux acteurs du doublement annoncé à l'horizon 2025, de la consommation d'électricité du secteur numérique (20% de la production mondiale) ainsi que de ses rejets de gaz à effet de serre (7,5% des émissions globales).



L'évolution INCROYABLE de nos SOLS en 10 ans ! Avec François Hirissou (Bonus Documentaire)
Ferme de Cagnolle

à la Ferme de Cagnolle, en 10 ans, 420 Tonnes de CO2 ont étées stockées sur un hectare. C'est considérable.



La Fresque du Numérique
Aurélien Déragne Yvain Mouneu

Plus de 80% de toute l'énergie primaire consommée dans le monde est d'origine fossile : charbon, pétrole et gaz. La combustion d'énergies fossiles émet du CO2 qui est le principal gaz à effet de serre d’origine humaine.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Le maintien de systèmes à forte émissions peut, dans certaines régions et certains secteurs, être plus coûteux que la transition vers des systèmes à faibles émissions.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Dans les trajectoires modélisées avec la poursuite des politiques mises en œuvre jusqu'à la fin de 2020, les émissions de GES continuent d'augmenter, entraînant un réchauffement planétaire de 3,2 [2,2-3,5] °C d'ici 2100.(fiabilité moyenne)



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Sur toute leur durée de vie, les véhicules électriques peuvent produire jusqu'à plusieurs centaines de fois moins de déchets polluants et émettre trois fois moins de gaz à effet de serre que les voitures classiques dotées de moteurs à combustion interne. En outre, plus les réseaux électriques deviennent verts, plus les voitures le deviennent, elles aussi. D'année en année, les progrès technologiques permettent d'allonger l'autonomie des batteries et de réduire les temps de charge. Enfin, puisque ces véhicules ne possèdent pas de pot d'échappement, ils ne polluent pas l'air de nos villes.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les émissions mondiales ont progressé de 68% entre 1990 et 2019.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

La loi énergie et climat du 8 novembre 2019 vise à répondre à l’urgence écologique et climatique. Elle inscrit cette urgence dans le code de l’énergie ainsi que l’objectif d'une neutralité carbone en 2050, en divisant les émissions de gaz à effet de serre par six au moins d'ici cette date.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Si on déracine les arbres et qu'on supprime les forêts, le retour du CO2 dans l'atmosphère s'accélère.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les émissions de CO₂ sur les dernières années (2018-2021 hors COVID) sont d'environ 40 Gt CO₂ par an (incluant combustion des énergies fossiles et changement d’affectation des terres).



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Choisir de remplacer la voiture par des modes de déplacement plus physiques, comme la marche ou le vélo, c'est aussi prendre soin de l'environnement et de sa santé.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

À l’échelle mondiale, l’UE est importatrice nette d’émissions de CO2 du fait des émissions incorporées
dans ses échanges commerciaux internationaux, quand d’autres grands blocs sont exportateurs nets
d’émissions.
L’UE est importatrice nette de 1,2 t CO2 par habitant, la Chine et l’Inde sont exportatrices nettes de 0,7 et 0,2 t CO2 par habitant respectivement. Les États-Unis importent 1,1 t CO2 par habitant.

GES


Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Les impacts des mégafeux sont :
- Biodiversité : les feux détruisent l'habitat de centaines d'espèces dont des espèces menacées d'extinction.
- Qualité de l'air + santé : ils émettent de grandes quantités de particules reconnues cancérigènes par l'OMS.
- Émissions de CO2 : les feux Australiens de 2019-2020 ont rejeté 900 mégatonnes de CO2, soit plus que les éruptions volcaniques modérées des 30 dernières années.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

La hausse de chaleur est principalement due à l’augmentation de la concentration de GES, en partie réduite par le refroidissement causé par l’augmentation des concentrations aérosol.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

L'énorme différence entre les rejets de notre expiration et ceux de nos usines, avions, cheminées et autres, c'est la provenance initiale du carbone.
Quand on respire, on ré-injecte dans l'atmosphère un carbone intégré depuis peu par les plantes constituants nos aliments.
Alors que quand on brûle des énergies fossiles ou des forêts, on ré-injecte dans le cycle un carbone qui avait été stocké depuis longtemps via des processus très lents.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Une fois que la moitié de nos émissions de CO2 a été captée par les puits naturels, l'autre moitié reste dans l'atmosphère. La concentration en CO2 dans l'atmosphère est passée de 280 à 415 ppm (parties par millions) en 150 ans. Il faut remonter à trois millions d'années en arrière pour retrouver de telles concentrations sur terre.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le CO2 est inerte tant qu'il ne vient pas en contact avec le sol.

GES


L'Anthropocène
Erle Ellis

Connues sous le nom de courbe de Keeling, ses mesures à plus long terme ont révélé une tendance frappante au-delà des cycles saisonniers de la biosphère terrestre. D'une année sur l'autre, les concentrations en dioxyde de carbone affichaient une nette tendance à la hausse. En 1960, Keeling publia ses travaux, apportant ainsi la première preuve solide que la combustion à grande échelle de combustibles fossiles provoquait en fait une accumulation de dioxyde de carbone dans l'atmosphère terrestre.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

En 2019, environ 48 % de la population mondiale vit dans des pays émettant en moyenne plus de 6 tCO2-eq par habitant, hors CO2-UTCATF. 35 % vivent dans des pays émettant plus de 9 tCO2-eq par habitant. 41% vivent dans des pays émettant moins de 3 tCO2-eq par habitant. Une part importante de la population de ces pays à faibles émissions n'a pas accès à des services énergétiques modernes.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Environ 17 % des émissions nettes de CO2 cumulées depuis 1850 ont eu lieu entre 2010 et 2019.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Seuls 10% de la population française sont en dessous de 2 t CO₂e/pers./an.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Le secteur des transports doit fortement accélérer son rythme de réduction en émissions pour respecter les budgets carbone futurs et les ambitions du paquet Ajustement à l'objectif 55. Les réductions annuelles attendues doivent dépasser les 3-4 Mt éqCO2 visés par la SNBC2 sur la période 2022-2030, pour anticiper la contrainte des nouveaux objectifs européens. En comparaison, les émissions de ce secteur ont diminué de 0,7 Mt éqCO2 par an sur la période du premier budget carbone (2015-2018) et 4,5 Mt éqCO2 par an sur la période 2019-2021.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Le concept des limites planétaires offre une nouvelle vision des défis à relever pour l'homme et la planète, proposée en 2009 par une équipe de 28 scientifiques. Chacune de ces limites est clairement définie (sauvegarder 90% de la biodiversité ou maintenir la concentration de CO2 dans l'atmosphère sous le seuil des 350 ppm) et définit un espace sécurisé dans lequel l'humanité pourra opérer tout en préservant les systèmes terrestres.



Réaliste
Bertrand Piccard

Puisque l'hydrogène n'existe pas sur Terre à l'état natif, il doit être produit à partir d'autres éléments, ce qui consomme de l'énergie, contrairement au pétrole qu'on trouve déjà formé par la Nature. Aujourd'hui la quasi-totalité de l'hydrogène est dit "gris", car produit à partir de méthane, ce qui est peu coûteux mais engendre du CO2.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

L’accroissement de CO2 dans l’atmosphère fera diminuer les qualités nutritionnelles de certaines céréales et légumineuses.



L'Anthropocène
Erle Ellis

En 2003, le climatologue américain William Ruddiman a publié un article intitulé "L'ère de l'effet de serre anthropique a commencé il y a des milliers d'années".

GES


Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Les technologies propres aident à lutter contre le changement climatique, en optimisant l'exploitation des ressources ou l'élimination des déchets et des émissions de gaz à effet de serre



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les transports représentent environ 25% de l’empreinte carbone du « Français moyen » soit approximativement 2,5 t CO₂e (sans compter les transports d’approvisionnement des industries, du bâtiment et de l’agriculture qui sont intégrés dans ces différents postes dans la méthode « empreinte carbone »).



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Atteindre le stricte zéro en termes d’émissions de CO2 est un prérequis pour stabiliser l’augmentation des températures induite par le CO2, avec le CO2 anthropogène comblé par le retrait de ce même CO2.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En France, il s'écoule entre sept et neuf ans entre la décision d'installer un parc d'éoliennes et son entrée en fonctionnement, un délai qui atteint même une quinzaine d'années pour une centrale nucléaire. Pour rappel, le dernier budget carbone à 1,5°C annoncé par le GIEC sera écoulé dans 11 ans, si les taux d'émissions de 2021 restent stables.



Restauration de la Fertilité des Sols & Acides Aminés
Konrad Schreiber Ver de Terre Production

Avec les théorie économiques du néo-libéralisme, on va développer l'Amérique du sud sur un pôle agricole, à bloc. Et là la forêt elle a plus sa place. Et on vous dit : vous avez bien coupé les vôtres.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

71% des émissions mondiales peuvent être rattachées à seulement 100 entreprises, principalement dans le secteur de l'extraction d'énergie, et les 20 entreprises les plus polluantes causent un tiers de ces émissions.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Les scientifiques estiment que le permafrost renferme 1400 gigatonnes de carbone, soit deux fois plus que la quantité actuellement contenue dans l'atmosphère.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les humains agissent principalement sur 3 gaz :
- Le dioxyde de carbone (CO2).
- Le méthane (CH4).
- Le protoxyde d'azote (N2O).



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

L'augmentation massive des émissions de CO2 a créé un déséquilibre dans le bilan énergétique de la Terre, provoquant à son tour :
- Augmentation de la température.
- Acidification des océans.
- Verdissement.



La Fresque de l'Alimentation
Julien Briton Thomas Moulin

La production d'une calorie de viande de boeuf nécessite environ 11 calories végétales. Et la production d'un kg de boeuf est responsable de l'émission de 35 kg de CO2eq (l'équivalent de 180 km en voiture).



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Dans le cas d'un découplage absolu, en revanche, la croissance du PIB coïncide avec la baisse des émissions.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

"L'efficacité énergétique est un levier majeur de la réduction des émissions de CO2, de même que tous les éléments de la chaîne énergétique, de la production des ressources jusqu'à la consommation finale" Joe Kaeser



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le CO2 est le premier gaz à effet de serre anthropique (c'est-à-dire émis par l'homme). Les émissions de CO2 viennent de la combustion des énergies fossiles et de la déforestation.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En 2010, l'empreinte carbone de l'Union Européenne monopolisait 90% du budget carbone global annuel disponible.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Jusqu'à récemment, la croissance économique était inextricablement liée à l'augmentation des émissions de CO2. Une mesure récente de l'intensité des émissions mondiales montre que 768g de CO2 est émis pour chaque dollar américain de PIB généré.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

L'industrie utilise des énergies fossiles et de l'électricité. Elle représente 40% des Gaz à Effet de Serre (GES).



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"La France reste très loin du niveau d’action nécessaire pour atteindre la neutralité carbone." Corinne Le Quéré



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les activités humaines rejettent dans l’atmosphère de nombreux gaz qui affectent notre santé comme les NOx (à ne pas confondre avec le N2O).



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Des études ont montré que, mis bout à bout, même des changements mineurs peuvent alléger de façon significative l'empreinte carbone d'une personne. On peut, par exemple, remplacer un trajet quotidien en voiture par un trajet à vélo. En outre, le vélo est financièrement plus rentable que la voiture.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Début 2022, l’empreinte carbone moyenne en France est d’environ 10 t CO₂e par personne et par an.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En France, les 10% des ménages les plus fortunés gagnent en moyenne 7 fois plus que les 50% les plus pauvres, et un ménage appartenant à ce décile supérieur émet en moyenne 14,7 t équivC02, soit 5 fois plus que la moitié la plus modeste des Français.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les changements climatiques induits par l'homme sont la conséquence de plus d'un siècle d'émissions nettes de GES résultant d'une utilisation non durable de l'énergie, de l'utilisation et du changement de nature des sols, du mode de vie et des modèles de consommation et de production. En l'absence de mesures d'atténuation urgentes, efficaces et équitables, le changement climatique menace de plus en plus la santé et les moyens de subsistance des populations du monde entier, la santé des écosystèmes et la biodiversité.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Si on ne brûle pas plus de bois qu'on en plante, le bilan carbone est neutre.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les biens de consommation représentent environ 20% de l’empreinte carbone moyenne d’une personne en France, soit environ 2 t CO₂e/pers./an.



Le rôle du carbone en agriculture
Pascal Boivin

Le 4 pour mille (augmentation du taux de carbone dans les sols) a été dépassé en 2012 en Suisse. L'objectif de 10 pour mille est atteignable.



Le climat en 100 questions
Gilles Ramstein Sylvestre Huet

Ces changements sont dus à nos émissions de gaz à effet de serre qui suivent la pire des trajectoires imaginées en 1990 dans le premier rapport du GIEC. En 2018, les émissions mondiales de CO2, le principal gaz à effet de serre d'origine anthropique, affichaient un nouveau record de 33 milliards de tonnes pour les seuls usages du charbon, du pétrole, du gaz et de la fabrication du ciment.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

La déforestation consiste à couper ou brûler des arbres au-delà de la capacité de renouvellement de la forêt. Elle est causée à 80% par l'agriculture.



Manger demain
Frédéric Wallet

Les fraises cultivées sous serre hors saison génèrent 3,41 kg d'eqCO2 par kilo. Les fraises produites en plein air en émettent 0,772 : CINQ FOIS MOINS.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

En France 50% des vols sont le fait de 2% de la population. En Europe, les 1% les plus riches ont des émissions liées à l’aviation de plus de 20 t CO₂e.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

La production de viande et de produits laitiers consomme beaucoup d'eau et d'espace. L'élevage génère également des émissions de gaz à effet de serre. La réduction de la demande en viande et en produits laitiers aura donc un impact notable sur le climat



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Par ailleurs, les 149 mesures proposées par la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) en 2021 fournissent un autre référentiel « des mesures nécessaires » qui pourraient être adoptées immédiatement. Les mesures proposées par la CCC confirment les ordres de grandeur et les priorités d’action du rapport BL évolution. L’on dispose donc d’ensemble de mesures à même de réduire nos émissions de GES de -40% (CCC) ou plus (BL évolution) d’ici 2030. Ces mesures ne sont pour l’heure pas mises en œuvre.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Les réductions des émissions de GES (gaz à effet de serre) entraînent également des améliorations de la qualité de l’air.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Conséquences de la déforestation en Amazonie :
- Perturbation du cycle de l'eau et augmentation des aléas climatiques.
- Augmentation des émissions de CO2 et réchauffement climatique.
- Risque sur les populations et érosion de la biodiversité.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Les jeunes militants climatiques rappellent régulièrement que ce sont eux qui hériteront de cette planète à bout de souffle. Ils pronent la justice climatique, une approche scientifique des problèmes et la limitation des émissions de gaz à effet de serre.



Le futur, entre 5G et Amish - Nicolas Meilhan et Philippe Bihouix [ En direct ]
Philippe Bihouix Nicolas Meilhan

Le rapport du Haut conseil pour le Climat (HCC), en plus de l'effet rebond, introduit la notion d'émissions importées. On doit augmenter nos émissions de CO2 nationales (localement) en (re)développant nos productions locales, pour réduire nos émissions globales.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Bien que les puits de carbone naturels terrestres et océaniques devraient absorber, en termes absolus, une quantité de CO2 plus grande, dans les scénarios d’émissions de CO2 élevés par rapport aux scénarios plus faibles, ils perdent relativement de leur efficacité, c’est-à-dire que la proportion des émissions absorbées par les terres et les océans diminue avec l’augmentation des émissions cumulées de CO2.



L'évolution INCROYABLE de nos SOLS en 10 ans ! Avec François Hirissou (Bonus Documentaire)
Ferme de Cagnolle

1 point de matière organique, c'est 10 grammes de matière organique dans un kilo de sol. Sur les 25 cm en moyenne de travail des racines, et compte tenu de la densité de sol qui est de 1.3 environ, sur 1 hectare de Terre, ce point de matière organique représente 32 tonnes de matière organique, soit environ 20 tonnes de carbone.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le top 1% des Français ou Européens émet 56 tonnes de CO₂e par an et par personne.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"Pour limiter le réchauffement de la planète, il est nécessaire de réduire fortement, rapidement et durablement les émissions de CO₂, de méthane, et d'autres gaz à effet de serre. (…) À moins d'une réduction immédiate, rapide et à grande échelle des émissions de gaz à effet de serre, limiter le réchauffement à 1,5 °C sera hors de portée" Valérie Masson-Delmotte



La Fresque de l'Alimentation
Julien Briton Thomas Moulin

Les chaînes d'approvisionnement alimentent les grandes surfaces, qui travaillent en flux tendus et n'ont pas plus de 2 ou 3 jours de stocks.
Le transport de la marchandise et des consommateurs, ainsi que la chaîne du froid émettent des GES.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

L'agriculture est responsable de l'émission d'un peu de CO2 et de beaucoup de méthane (bovins, rizières), et de protoxyde d'azote (engrais). En tout, c'est 25% des GES si on y inclut la déforestation induite.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les approches de conception intégrée pour la construction et la rénovation des bâtiments ont permis de multiplier les exemples de bâtiments à énergie nulle ou sans émission de carbone dans plusieurs régions. Cependant, les faibles taux de rénovation et le manque d'ambition des bâtiments rénovés ont entravé la réduction des émissions.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

À l'échelle mondiale, les 10 % de ménages dont les émissions par habitant sont les plus élevées contribuent à 34-45 % des émissions mondiales de GES basées sur la consommation des ménages, tandis que les 40 % intermédiaires contribuent à 40-53 % et les dernier 50 % à 13-15 %. (fiabilité forte)



La Fresque de l'Alimentation
Julien Briton Thomas Moulin

L’élevage représente 15% des émission de GES mondiales, dont ⅔ uniquement pour les bovins.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Le CO2 atmosphérique est passé de 280ppm (parties par million) en 1850 à 450ppm aujourd'hui. Il a donc augmenté de 42% en 170 ans.
Avant 1850, sur des centaines de milliers d'années, les concentrations de CO2 oscillaient entre 180 et 280ppm.
Mais surtout, l'augmentation récente du CO2 dans l'atmosphère est de plus en plus rapide : sur la dernière décennie elle était de 2ppm/an alors qu'elle n'était que de 0,5ppm/an il y a 50 ans.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les émissions mondiales de méthane provenant de l'approvisionnement en énergie, principalement les émissions fugitives de la production et du transport de combustibles fossiles, représentaient environ 18 % [13-23 %] des émissions mondiales de GES provenant de l'approvisionnement en énergie, 32 % [22-42 %] des émissions mondiales de CH4 et 6 % [4-8 %] des émissions mondiales de GES en 2019 (fiabilité forte).



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

GES = (GES/E) × (E/PIB) × (PIB/POP) × POP

GES = Gaz à Effet de Serre
E = Énergie
POP = Population



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Le taux de perte forestière nette a ralenti, en partie grâce aux initiatives arboricoles visant soit à rétablir des forêts existantes (reboisement), soit à créer une nouvelle couverture arborée (boisement). Ces pratiques présentent de nombreux avantages, et permettent aux forêts de mieux remplir leur rôle de puits de carbone. Les arbres captent le CO2 contenu dans l'atmosphère, l'emprisonnent et le transforment en biomasse. Cependant, pour que cela ait un réel impact sur les niveaux de CO2 atmosphériques, il faudrait planter des millions d'hectares de nouveaux arbres.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Il y a une relation presque linéaire entre les émissions cumulées de CO2 produites par l’humain et le réchauffement global qu’elles causent. D’après les estimations, chaque 1000 Gt CO2 d’émissions cumulées de CO2 causerait probablement une augmentation de 0.27°C à 0.63°C de la température globale de surface, la meilleure estimation étant de 0.45°C.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

L'élimination nette des émissions de CO2 du secteur industriel est un défi, mais elle est possible. La réduction des émissions de l'industrie nécessitera une action coordonnée afin de promouvoir toutes les options d'atténuation, notamment la gestion de la demande, l'efficacité énergétique et des matériaux, les flux circulaires de matériaux, ainsi que les technologies de réduction et les changements transformationnels dans les processus de production.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

En 40 ans, la forêt amazonienne a perdu environ 17% de sa surface.
Elle constitue un puits de carbone qui contribue à absorber une partie de nos émissions de CO2 et donc à limiter le réchauffement climatique.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les activités humaines créent un excès d'émissions de CO2. Au bout de 100 ans, il reste 40% de ce surplus, 20% au bout de 1 000 ans, 10% au bout de 10 000 ans.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

En 1960, 30% des terriens habitent en ville. Chaque terrien émet 3 tonnes de CO2 par an en moyenne.
En 2014, 55% des terriens habitent en ville. Chaque terrien émet 5 tonnes de CO2 par an en moyenne.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Sur la période 2010-2019, les émissions ont diminué de 8,1 Mt éqCO2 (-1,7 %) par an en moyenne (hors UTCATF). Les principales réductions ont été réalisées dans le secteur des bâtiments, suivi de l’industrie et de l’énergie, néanmoins ralenties depuis 2015 dans ces deux derniers secteurs. Outre des fluctuations exceptionnelles, les secteurs de l’agriculture et des transports, longtemps stagnants, voient leurs émissions légèrement s’infléchir depuis 2018.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le rapport spécial 1.5°C du GIEC nous fournit des éléments, et notamment deux points d’étape :
- D’ici 2030, nos émissions nettes doivent passer sous 3 t CO 2e par an et par habitant environ,
- D’ici 2050, elles doivent passer sous 1,5 t CO2e par habitant,
- Entre 2050 et 2070, elles devront être nulles et le rester jusqu’en 2100.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

La baisse de 60% de la consommation énergétique des bâtiments d'ici 2050, objectif imposé par la loi, la suppression du chauffage au fioul et le remplacement du chauffage au gaz par du chauffage électrique ou par pompe à chaleur ramèneraient les émissions du parc immobilier public de 7.4 MtCO2eq en 2019 à 1.7 MtCO2eq en 2050.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le permafrost désigne le sol gelé en permanence. On constate qu’il commence à dégeler, relâchant dans l’air du méthane et du CO2, suite à la décomposition de la matière organique qui était jusque-là gelée. Cela constitue une boucle de rétroaction, au même titre que les feux de forêts ou la modification de l’albédo lors de la fonte de la banquise.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les émissions nettes de GES anthropiques ont augmenté dans tous les grands secteurs à l'échelle mondiale depuis 2010. Une part croissante des émissions peut être attribuée aux zones urbaines. Les réductions des émissions de CO2 provenant des combustibles fossiles et des procédés industriels (CO2 issue de l'industrie des énergies fossiles), dues aux améliorations de l'intensité énergétique du PIB et de l'intensité en carbone de l'énergie, ont été inférieures aux augmentations des émissions dues à la hausse des niveaux d'activité mondiaux dans l'industrie, l'approvisionnement en énergie, les transports, l'agriculture et les bâtiments.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

De manière générale, dépenser 2 000 à 5 000 € de biens de consommation neufs revient à émettre 2 tonnes de CO₂e.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

En conséquence, le rythme annuel de réduction des émissions de la France devra plus que doubler pour atteindre -4,7 % en moyenne sur la période 2022-2030, contre -3,2 % en moyenne sur la période 2022-2030 selon la SNBC2 (estimations HCC, voir annexe 1.2.5). Il était de -1,9 % en moyenne sur 2019-2021.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les modes de vie bas carbone permettent d'agir à la fois sur le réchauffement climatique et sur une grande partie des enjeux cités ci-dessus. Moins de voitures signifie moins d'émissions de GES mais aussi moins de pollution (particules fines entre autres), moins de déchets, moindre besoin d’étendre le réseau routier, moins de goudron et donc plus d’espace pour la biodiversité, plus de commerces de proximité, moins d’heures passées dans les embouteillages, etc.



L'enfer numérique Voyage au bout d'un Like
Guillaume Pitron

Les technologies digitales mobilisent aujourd'hui 10% de l'électricité produite dans le monde et rejetteraient près de 4% des émissions globales de CO2, soit un peu moins du double du secteur civil aérien mondial.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Les retraits anthropogènes de CO2 (Carbon Dioxide Removal, CDR) ont le potentiel pour retirer le CO2 de l’atmosphère et le stocker durablement dans des réservoirs (fiabilité forte). Le CDR a pour but de compenser les émissions résiduelles pour atteindre le stricte zéro d’émissions de CO2 ou de GES, ou, si mis en œuvre à une échelle où les retraits anthropogènes excèdent leurs émissions, pour faire baisser la température de surface.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Les effets du changement climatique ne sont pas équitablement répartis. Bien souvent, les habitants des pays ayant le moins contribué aux émissions de gaz à effet de serre au cours de l'histoire sont les plus durement touchés par le réchauffement climatique.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Si l’objectif d’émissions de CO2 strictement négatives était atteint et maintenu, l’augmentation de la température de surface induite par le CO2 pourrait être graduellement inversée mais d’autres changements climatiques pourraient continuer dans leur direction actuelle de quelques décennies à un millénaire (Haute confiance).



La grande encyclopédie visuelle des sciences
Gallimard Jeunesse

Outre les gaz majeurs qui la composent, l'atmosphère terrestre renferme, en quantités beaucoup plus faibles, d'autres gaz tel le dioxyde de carbone, le méthane et la vapeur d'eau, qui interviennent dans l'équilibre des températures de la surface du globe.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Depuis 2011 (dates des mesures reportées dans l’AR5) les concentrations ont continué d’augmenter dans l’atmosphère, atteignant des moyennes annuelles de 410 ppm pour le dioxyde de carbone (CO2), 1866 ppb pour le méthane (CH4), et 332 ppb pour le protoxyde d’Azote (N2O) en 2019.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

En 2020, des lois climatiques "directes" axées principalement sur la réduction des GES ont été établie dans 56 pays, couvrant 53 % des émissions mondiales ( fiabilité moyenne).



Qui veille au grain - Sécurité alimentaire : une affaire d'État.
Les Greniers d'Abondance

Si réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre est une nécessité absolue pour ne pas provoquer un emballement catastrophique du système climatique, il est également indispensable de préparer nos sociétés aux conséquences inévitables du dérèglement déjà à l’œuvre aujourd’hui.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Outre des réductions d'émissions profondes, rapides et durables, la captation du CO2 peut remplir trois rôles complémentaires différents à l'échelle mondiale ou nationale : réduire les émissions nettes de CO2 ou de GES à court terme ; contrebalancer les émissions résiduelles "difficiles à éliminer" afin d'aider à atteindre des émissions nettes de CO2 ou de GES nulles à moyen terme ; et atteindre des émissions nettes de CO2 ou de GES négatives à long terme si elles sont déployées à des niveaux supérieurs aux émissions résiduelles annuelles. (fiabilité forte)



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

L'intensité du réchauffement dépend de la quantité cumulée de gaz à effet de serre que nous mettrons dans l'atmosphère d'ici 2100.



La Fresque de l'Alimentation
Julien Briton Thomas Moulin

L'élevage représente environ 15% des émissions mondiales de Gaz à Effet de Serre : de manière directe avec la fermentation entérique et indirecte avec la déforestation et les engrais azotés pour produire la nourriture de ces animaux.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"On ne devrait même pas se poser la question : il est évident que dans une France qui aura divisé ses émissions de gaz à effet de serre par 4, il n’y aura plus d’avion – on ne peut pas y arriver si on conserve le transport aérien." François-Marie Bréon



Le rapport qui annonce l'apocalypse - Valérie Masson-Delmotte et Pierre Larrouturou [EN DIRECT]
Valérie Masson-Delmotte Pierre Larrouturou

C'est les chiffres du Ministère de l'Environnement publiés dans Les Échos qui disent que, si on tient compte des produits importés de Chine ou d'ailleurs, il n'y a eu aucune baisse.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 2)
GIEC

Si le réchauffement climatique dépasse 1.5 degré dans cette décennie ou plus tard, alors de nombreux écosystèmes seront face à des risques additionnels graves, par rapport à un scénario de 1.5 degré de réchauffement (fiabilité forte). Selon le temps et la magnitude du dépassement, plusieurs conséquences entraîneront un effet de serre additionnel plus important (fiabilité moyenne), et certaines seront irréversibles, même si le réchauffement est réduit (fiabilité forte).



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Si les Allemands avaient gardé leur parc nucléaire depuis Fukushima à la place du lignite et du charbon, ils auraient évité d'émettre 800 millions de tonnes de CO2 à la fin 2021. Soit une année entière d'émissions de leur pays.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les processus par lesquels le CO2 est éliminé de l'atmosphère sont classés comme biologiques, géochimiques ou chimiques. Le boisement, le reboisement, l'amélioration de la gestion forestière, l'agroforesterie et le piégeage du carbone dans le sol sont actuellement les seules méthodes de réduction des émissions de carbone largement pratiquées (fiabilité forte).



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Chaque année, l'océan absorbe de grandes quantités de CO2 atmosphérique par le biais de son immense surface et de multiples réactions chimiques et biologiques.
Sur les 40 milliards de tonnes de CO2 émises chaque année, l'océan absorbe environ 25% des émissions anthropiques totales.
Le problème est que lorsque le CO2 se dissout dans les océans, cela entraîne une suite de réactions chimiques qui diminuent le pH de l'eau de mer... Augmentant ainsi l'acidité de l'eau.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Dans leur étude « Carbon and inequality : from Kyoto to Paris » Lucas Chancel et Thomas Piketty précisent : « Parmi les individus les plus émetteurs de la planète en 2013, nos estimations mettent en avant les 1% les plus riches Américains, Luxembourgeois, Singapouriens et Saoudiens, avec des émissions annuelles par personne supérieures à 200 t CO2e. A l’autre extrémité de la pyramide des émetteurs, on retrouve les individus les plus pauvres du Honduras, du Mozambique, du Rwanda et du Malawi, avec des émissions 2000 fois plus faibles, proches de 0,1 t CO2e par personne et par an. »



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les émissions mondiales ont plus que doublé depuis 1970.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Alain Granjean nous rappelle : ”La croissance du PIB s’accompagne de la hausse d’émissions de gaz à effet de serre, et plus généralement de celle de la pression sur les ressources et sur les pollutions”, sur les écosystèmes et le vivant dans son ensemble.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Nous avons déjà réchauffé l’atmosphère de plus de 1°C depuis l'ère préindustrielle. Vu l’inertie du système, il nous reste très peu de temps, et seuls des changements de grande ampleur pourront nous permettre d’éviter ces futurs monstrueux. Néanmoins, pour quelques années encore, le choix est ouvert.



Tout comprendre (ou presque) sur le climat
Thomas Wagner Anne Brès Claire Marc Jean-François Doussin

Depuis le début de la période industrielle, la concentration de CO2 dans l'atmosphère a augmenté de plus de 40%... et ça a fortement influencé le climat.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Un découplage relatif, par exemple entre le PIB et les émissions de gaz à effet de serre, décrit une situation dans laquelle les émissions par unité de production diminuent mais pas assez rapidement pour compenser l'augmentation simultanée de la production sur la même période. Autrement dit : la charge écologique s'accentue avec la croissance de la production, bien que moins vite qu'elle.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les trajectoires modélisées des émissions mondiales conformes aux CDN annoncées avant la COP26 dépasseront probablement 1,5°C au cours du 21e siècle.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Au niveau des pôles, l’atmosphère est très sèche alors qu’elle est plus humide au niveau des basses latitudes (équateur). La chaleur latente est donc plus faible au niveau des pôles et ils se réchauffent plus facilement.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le secteur du transport est très dépendant du pétrole. Il représente 15% des émissions de gaz à effet de serre.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En 2018, 1% de la population mondiale a causé 50% des émissions du secteur de l'aviation et plus de 96% d'entre elle n'a pas pris l'avion.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

L'industrie lourde est responsable de 22% des émissions mondiales de CO2.



De l’utopie atomique au déni climatique
Jean Baptiste Fressoz

En France, 35% du ciment par dans la maintenance des routes. [...] Même la maintenance de l'existant est très polluante. Le ciment fait partie de ces technologies qu'on ne sait pas décarboner. [...] Vous prenez juste ciment et acier, et vous avez 16% des émissions de CO2 mondial, ce qui nous met déjà hors des clous pour la trajectoire 1p5 et presque en dehors des clous pour la trajectoire 2 degrés.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Si les améliorations de l'efficacité énergétique peuvent offrir un certain potentiel d'atténuation, des technologies supplémentaires de réduction des émissions de CO2 pour l'aviation et le transport maritime seront nécessaires (fiabilité forte). Pour l'aviation, ces technologies comprennent les biocarburants à haute densité énergétique (fiabilité forte), ainsi que l'hydrogène et les carburants synthétiques à faible taux d'émission (fiabilité moyenne).



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Par pression environnementales, j'entends l'ensemble des conséquences que les activités humaines ont sur la nature, que ce soit à travers l'utilisation des ressources (les matériaux, l'énergie, l'eau et les sols) ou ses conséquences sur l'environnement (dérèglement climatique, perte de biodiversité, acidification des océans, pollution de l'air, de l'eau, du sol, pollution lumineuse et pollution sonore, etc.).



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les hydrates de méthane (ou clathrates de méthane) sont une forme de glace posée au fond des océans, le long des talus continentaux, qui emprisonne des molécules de méthane. Ils pourraient devenir instables au-delà de +2°C de réchauffement global.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En 2018, la quantité d'ordures ménagères produites dans le monde a franchi la barre des 2 milliards de tonnes. Seulement 13,5% ont été recyclés. Le reste a fini sur les décharges, les sites d'enfouissement ou à l'incinérateur. Ces méthodes nuisent aux écosystèmes et polluent, notamment en émettant d'énormes quantités de gaz à effet de serre - environ 1 tonne de CO2 par tonne de déchets.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

D’après le Shift Project, le numérique (production et utilisation des ordinateurs, smartphones, écrans, réseaux et datacenters) est déjà responsable de 4% des émissions de GES mondiales et si rien n’est fait pour limiter sa croissance rapide ce chiffre pourrait doubler en 2025.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 1)
État d'urgence GIEC

Il est très probable que les GES aient été le facteur principal du réchauffement atmosphérique depuis 1979, et extrêmement probable que la diminution de la couche d’ozone était le principal facteur de rafraîchissement de la stratosphère entre 1979 et le milieu des années 90.



Le rôle du carbone en agriculture
Pascal Boivin

Le travail du sol a des conséquences sur la production de bio-masse. La biomasse du couvert arrivé au moment du gel sera de 1 à 2 tonne par hectare dans le cas d'un labour, alors que si le couvert est implanté en semis-direct, au cul de la moissonneuse, il y aura une production de biomasse de 5 à 10 tonnes par hectare.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le CO2 n'est pas le seul Gaz à Effet de Serre. Il y a aussi le méthane (CH4), et le protoxyde d'azote (N2O) (qui viennent en très grande partie de l'agriculture), ainsi que quelques autres.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le logement représente environ 20% de nos émissions de GES, presque 15% pour le chauffage et 5% pour la construction et l’entretien. Aujourd’hui encore, ce sont le fioul et le gaz qui représentent environ 70% des émissions du chauffage.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En 2020, seuls 6 pays sur 195, dont le Royaume-Uni et la Suède, ont pris des engagements contraignants en faveur de la neutralité carbone.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Le recyclage d'une tonne de feraille permet d'éviter l'équivalent de 57% des émissions de CO2 nécessaires à la production d'une tonne d'acier primaire.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

La loi européenne sur le climat et le paquet « Ajustement pour l’objectif 55 » (Fit for 55) introduisent de nouveaux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 qui ont un impact sur la trajectoire de réduction des émissions territoriales de la France



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le surplus d'effet de serre garde plus fortement la chaleur dans la basse atmosphère. Il empêche le rayonnement terrestre de remonter vers la stratosphère pour la réchauffer.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les 10% les plus riches de la planète sont responsables d’environ la moitié des émissions de CO₂ mondiales.

$