Transport

Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"On ne devrait même pas se poser la question : il est évident que dans une France qui aura divisé ses émissions de gaz à effet de serre par 4, il n’y aura plus d’avion – on ne peut pas y arriver si on conserve le transport aérien." François-Marie Bréon



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 2)
GIEC

Dans les villes, le changement climatique a impacté la santé des êtres humains, leurs moyens de subsistance, et leurs principales infrastructures.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Depuis la révolution industrielle, l'activité humaine a occasionné une hausse de la concentration de CO2 dans l'amosphère de 48%.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

Les voitures et les véhicules utilitaires légers sont responsable de 20% des émission de gaz à effet de serre sur le territoire français. Le secteur du transport est le premier poste d'émissions en France, et c'est aussi le seul à avoir vu ses émission augmenter quasi continuellement au cours des trente dernières années.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Seulement un quart des Français prend l'avion chaque année.



Dépasser les constats Mettre en oeuvre les solutions
Haut Conseil pour le Climat

Le secteur des transports doit fortement accélérer son rythme de réduction en émissions pour respecter les budgets carbone futurs et les ambitions du paquet Ajustement à l'objectif 55. Les réductions annuelles attendues doivent dépasser les 3-4 Mt éqCO2 visés par la SNBC2 sur la période 2022-2030, pour anticiper la contrainte des nouveaux objectifs européens. En comparaison, les émissions de ce secteur ont diminué de 0,7 Mt éqCO2 par an sur la période du premier budget carbone (2015-2018) et 4,5 Mt éqCO2 par an sur la période 2019-2021.



La Fresque de la Biodiversité
Géraldine Vuillier Geoffrey Vuillier Charles Sirot

Entre 1950 et 2016 le nombre de touristes internationaux a été multiplié par 50.
Le tourisme permet de préserver certains espaces naturels, mais l'augmentation de la fréquentation touristique peut entraîner :
- pollutions
- artificialisation des sols
- hausse des transports.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Dans les scénarios modélisés à l'échelle mondiale qui limitent le réchauffement à 2 °C (>67 %), les émissions de CO2 liées aux transports devraient diminuer de 29 % d'ici à 2050 par rapport aux émissions modélisées pour 2020.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Consommation en g de CO2/km en France (en prenant en compte les émissions dues à leur fabrication, et avec de l'électricité française) :
- petite voiture électrique : 70 g de CO2/km.
- voiture essence : 160g de CO2/km.
- gros SUV électrique : 140g de CO2/km.
Dans un pays ou l'électricité est plus carbonée (en Allemagne, par exemple), ça donne ça :
- voiture essence : 250g de CO2/km.
- gros SUV électrique : 250g de CO2/km.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

En France 50% des vols sont le fait de 2% de la population. En Europe, les 1% les plus riches ont des émissions liées à l’aviation de plus de 20 t CO₂e.



Greenwashing : Manuel pour dépolluer un débat public
Aurélien Berlan Guillaume Carbou Laure Teulières

Une barge "Grand Rhénan" déplace autant de marchandise que 100 poids lourds, pour une division du taux d'émissions de CO2 par tkm allant de 2 à 5. (source: Transport de marchandise, rapport d'information du sénat)



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

L'intensité énergétique du secteur de l'aviation commerciale, c'est-à-dire la quantité d'énergie consommée par passager-kilomètre a diminué de 80%. Mais cela n'a pas suffit à faire baisser les émissions du secteur car ces gains d'efficacité ont été plus que compensés par une hausse de 1236% du trafic sur la même période.



wipo.int
Organisme Mondiale de la Propriété Intellectuelle

La lutte contre le changement climatique passe par une croissance économique qui œuvre avec et non contre l'environnement. Les nouvelles technologiques vertes peuvent nous permettre de faire davantage avec moins, qu'il s'agisse d'énergies de substitution, d'économies d'énergie ou de modes de transport ou d'exploitation agricole et forestière plus respectueux de l'environnement.



Manger demain
Frédéric Wallet

Notre alimentation génère un trafic de 201 milliards de TKM par an (estimation).



Manger demain
Frédéric Wallet

La France importe 5,4 millions de tonnes de soja en grains par an. Le tiers vient du Brésil, et 20 % du Paraguay. Environ 55 % des tourteaux, qui complètent l'alimentation des animaux d'élevage, sont importés du Brésil, contribuant à la déforestation amazonienne et aux désastres environnementaux et humains liés au développement des grandes cultures intensives, qui chassent les petits paysans et les communautés indigènes.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le secteur du transport est très dépendant du pétrole. Il représente 15% des émissions de gaz à effet de serre.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Selon Sylvain Angerand, coordinateur de l’association Canopée, « il va falloir plusieurs dizaines d’années à un arbre pour absorber l’équivalent du CO 2 émis lors d’un vol Paris-New York »



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

L'avion est bien sûr dominant sur les plus longues distances, la voiture individuelle règne sur les distances inférieurs à 500 kilomètres.
Le train réalise ses meilleurs scores sur les distances moyennes, comprises entre 200 et 900 kilomètres.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les producteurs de pétrole n'arrivent plus à fournir autant que l'industrie et les transports le demandent.



Le futur, entre 5G et Amish - Nicolas Meilhan et Philippe Bihouix [ En direct ]
Philippe Bihouix Nicolas Meilhan

On n'est même pas foutu d'installer un réseau pour charger les voitures électriques, le réseau qui existe en France qui s'appelle le réseau Corri-door qui a été payé notamment à moitié par la Commission européenne est arrêté.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

Le transport des marchandises et celui des voyageurs font partie des secteurs les plus dépendant du pétrole. Ils totalisent en 2019 77% de la consommation finale de produits pétroliers en France.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les voitures roulent en moyenne 12 200 km par an (chiffres clés des transports 2022 - données 2019), dont près de 40% liés aux déplacements pour le travail.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

En France 85% des ménages possèdent au moins une voiture (ils étaient 30% en 1960), et près de 40% en possèdent deux voire plus.



Manger demain
Frédéric Wallet

La France ne produit que 59% des fruits qu'elle consomme. Nos aliments parcourent en moyenne 3350 kilomètres entre leur lieu de production et leur lieu de consommation, et bon nombre d'entre eux entrent dans des préparations alimentaires hautement transformées.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le taux d’occupation moyen des véhicules en France sur la mobilité quotidienne est de 1,25 et sur grande distance il passe à 2,1 ; soit une moyenne autour de 1,6 passager par véhicule.



Réaliste
Bertrand Piccard

Certaines critiques laissent croire que l'avion pèse très lourd dans la balance des transports. En réalité, il ne représente que 12% des 25% d'émissions de CO2 émises par les transports. Trois quarts des gaz à effet de serre causés par les déplacements proviennent des pots d'échappement des voitures, des camions et des bus.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

L'avion est le plus gros consommateur d'énergie par personne et par déplacement.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Des études ont montré que, mis bout à bout, même des changements mineurs peuvent alléger de façon significative l'empreinte carbone d'une personne. On peut, par exemple, remplacer un trajet quotidien en voiture par un trajet à vélo. En outre, le vélo est financièrement plus rentable que la voiture.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

La masse moyenne des voitures neuves vendues en France a augmenté de 150 kilos en vingt ans et la puissance moyenne de 30 chevaux. Entre 1998 et 2018, le rapport puissance/poids s'est accru de 21%.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

L'automobile en France, ce sont 40 millions de voitures et véhicules utilitaires légers (VUL) parcourant en moyenne plus de 12 000 kilomètres par an et dont l'âge moyen tend à augmenter, en particulier depuis la crise de 2008.
C'est aussi un marché de 2.5 millions de véhicules neufs (dont 2.1 de voitures) et près de 6 millions de véhicules d'occasion vendus chaque année.



Réaliste
Bertrand Piccard

Un moteur diesel ou à essence n'a, au mieux, que 27% de rendement.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le fret maritime est à l’origine de 96% des tonnes.kilomètres des produits livrés en France, mais 55% des émissions de GES seulement, le bateau ayant des émissions par tonne.km plus basses que le camion ou a fortiori l’avion.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"L’aviation n’a pas de solution technique pour atteindre la neutralité carbone. C’est un secteur qui évolue lentement et dont le bilan carbone est entièrement dépendant de la compensation par les puits. C’est un secteur très polluant dont la hausse de la demande n’est pas souhaitable." Corinne Le Quéré



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

L’avion est de loin le moyen de transport le plus polluant. A distance égale, il émet 45 fois plus que le train et pour un temps de trajet équivalent (par exemple 10h de transport pour partir en vacances) l’avion est 1500 plus émetteur qu’un voyage en train.



Qui veille au grain - Sécurité alimentaire : une affaire d'État.
Les Greniers d'Abondance

Le transport routier fera également face à d’importantes difficultés puisque celui-ci dépend presque à 100 % du pétrole et que la transition énergétique de ce secteur est au mieux à peine entamée. Cela générera une augmentation des coûts pour l’ensemble des chaînes de production alimentaires



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Si les améliorations de l'efficacité énergétique peuvent offrir un certain potentiel d'atténuation, des technologies supplémentaires de réduction des émissions de CO2 pour l'aviation et le transport maritime seront nécessaires (fiabilité forte). Pour l'aviation, ces technologies comprennent les biocarburants à haute densité énergétique (fiabilité forte), ainsi que l'hydrogène et les carburants synthétiques à faible taux d'émission (fiabilité moyenne).



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Les énergies fossiles sont le charbon, le pétrole et le gaz. Elles sont utilisées principalement dans les bâtiments, le transport et dans l'industrie. Elles émettent du CO2 lors de la combustion.



Le pari de la décroissance
Serge Latouche

La relocalisation devrait nous conduire à vivre réellement là où nous sommes et à nous y sentir bien quitte, le cas échéant, à voyager beaucoup plus virtuellement, ce que les nouvelles technologies permettent de faire.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En France, l'effet rebond direct concernant l'efficience des moteurs et l'usage de la voiture est de 30% à 55%, ce qui veut dire qu'un tiers des gains de productivité est annulé par l'augmentation des distances parcourues (un rebond partiel, donc).



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

Un train de marchandises équivaut à 40 poids lourds de 40 tonnes, ce qui permet d'émettre 11 fois moins de CO2 par tkm (tonne kilomètre).



La Fresque de la Biodiversité
Géraldine Vuillier Geoffrey Vuillier Charles Sirot

Le transport et la mondialisation des échanges, le changement climatique et le trafic d'espèces favorisent l'introduction d'espèces en dehors de leur milieu d'origine, pouvant alors devenir envahissantes.
C'est la 5ème cause directe de l'érosion de la biodiversité.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

En France, quand les gens vont au travail, c'est en voiture à 80%.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Apple en scope 1 (émissions directes liées à la production) et en scope 2 (émissions indirectes associées à l'énergie acheté par l'entreprise) représente moins de 1% de son empreinte en scope 3, c'est-à-dire de l'empreinte associée à toutes les autres émissions indirectes : celles des biens et services utilisés par l'entreprise, de ses déchets, du transport de ses matières premières, de la construction des infrastructures permettant son approvisionnement, de ses actifs financiers et de ses franchises, de l'utilisation des produits vendus, etc.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Une décroissance de l'aviation dans un esprit de justice sociale consisterait à renchérir l'accès à l'avion pour ceux qui volent beaucoup (saufs exceptions type associations humanitaires, diplomaties, scientifiques, etc.) pour permettre à ceux qui ne l'ont jamais pris d'en profiter sans pour autant mettre en péril la stabilité climatique.



La Fresque du Climat
Cédric Ringenbach

Le consommateur n°1 de sable est l’industrie de construction, suivie de l’industrie pétrolière. L’épuisement des ressources en sable crée un recul des côtes et laisse les eaux salées s’infiltrer dans les nappes phréatiques ce qui rend les terres arables impropres à l’agriculture. On observe aussi des bouleversements de la faune et un affaiblissement des infrastructures aux alentours.



Manger demain
Frédéric Wallet

Les aliments transformés induisent une augmentation de la consommation d'énergie et du nombre d'emballages. Les tomates en boîte génèrent ainsi 1,4 kg d'équivalent CO2 par kilo, contre 0,3 kg d'eqCO2 pour des tomates fraîches (en saison) cultivées en France.



La Fresque de la Biodiversité
Géraldine Vuillier Geoffrey Vuillier Charles Sirot

Le développement des activités humaines s'est accompagné de l'urbanisation. Cela a pour conséquence un changement d'usage des sol souvent irréversible ainsi que des pollutions. En France, l'équivalent de la surface d'un département est artificialisée tous les 7 ans au profit de l'habitat, de l'industrie ou du transport.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Chaque dollar investi dans les transports en commun peut générer un bénéfice de 5 dollars.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

La mobilité locale, définie par les déplacements de moins de 80 kilomètres, représente 98,7% des déplacements de personnes en France, et 60% des distances parcourues.
Elle constitue un enjeu central pour la décarbonisation, si on considère que le secteur des transports, très dépendant du pétrole, émet à lui seul un tiers des gaz à effet de serre (GES) de la France : avec 44% des émissions du secteur des transports ( voyageurs et marchandises confondus) la mobilité locale est responsable de 14% des émissions nationales.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Selon l’INSEE 75% des trajets de moins de 5 km (donc facilement réalisables en vélo) sont aujourd’hui réalisés en voiture !



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Le succès mondial croissant des SUV depuis 2010 a occasionné une plus forte augmentation des émissions de gaz à effet de serre que les changements observés dans les déplacements aériens sur la même période.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

L'industrie aérienne est responsable de 2,4% des émissions mondiales de CO2.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Le potentiel important de réduction des émissions de GES, tant directes qu'indirectes, dans le secteur des transports dépend largement de la décarbonisation du secteur de l'électricité, ainsi que des matières premières et des chaînes de production à faibles émissions (fiabilité forte).



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

A l'échelle de l'Union Européenne, seuls les 10% des ménages les plus riches prennent l'avion.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Le secteur des transports n'atteindra probablement pas des émissions de CO2 nulles d'ici 2100. Des émissions négatives seront donc probablement nécessaires pour contrebalancer les émissions de CO2 résiduelles du secteur (fiabilité forte).



La Fresque de la Biodiversité
Géraldine Vuillier Geoffrey Vuillier Charles Sirot

Entre 1980 et 2017, le volume du commerce mondial a été multiplié par 6,8.
La croissance du transport engendre :
- une destruction des habitats
- des pollutions
- l'apparition d'espèces exotiques envahissantes



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le taux moyen de remplissage des voitures, sur la route des vacances est 2,8 personnes.
Pour les déplacements du quotidien, le taux de remplissage est de 1,1.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

La première voiture à avoir dépassé les 100 km/h était une voiture électrique.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Entre 1930 et 2020, les machines nous fournissent 5 à 10 fois plus de mouvement pour une même quantité d'énergie absorbée.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Sur toute leur durée de vie, les véhicules électriques peuvent produire jusqu'à plusieurs centaines de fois moins de déchets polluants et émettre trois fois moins de gaz à effet de serre que les voitures classiques dotées de moteurs à combustion interne. En outre, plus les réseaux électriques deviennent verts, plus les voitures le deviennent, elles aussi. D'année en année, les progrès technologiques permettent d'allonger l'autonomie des batteries et de réduire les temps de charge. Enfin, puisque ces véhicules ne possèdent pas de pot d'échappement, ils ne polluent pas l'air de nos villes.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Pendant plus de 90% du temps, les voitures sont garées et à l’arrêt sur leur emplacement de stationnement (garage, parking, etc.).



Le futur, entre 5G et Amish - Nicolas Meilhan et Philippe Bihouix [ En direct ]
Philippe Bihouix Nicolas Meilhan

30 000 Renault Zoe seront vendues en France pour l'année 2020.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

L'avion, désormais, dépayse moins qu'avant, et nous transporte plus qu'il nous fait voyager. Le tourisme est devenu au voyage ce que McDo est à la nourriture.
- 1991 = 1 milliard de passagers.
- 2017 = 4 milliards de passagers.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les transports représentent environ 25% de l’empreinte carbone du « Français moyen » soit approximativement 2,5 t CO₂e (sans compter les transports d’approvisionnement des industries, du bâtiment et de l’agriculture qui sont intégrés dans ces différents postes dans la méthode « empreinte carbone »).



Manger demain
Frédéric Wallet

En France, le transport des aliments pour les animaux (en majorité des tourteaux de soja) pèse pour un tiers du trafic total et pour 19% des émissions de CO2. Les fruits et les légumes représentent un quart du trafic total et 31% des émissions; c'est la catégorie la plus importante en termes d'émissions liées au transport. Nos tomates et nos fraises voyagent beaucoup !



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En plus de désengorger les villes et de réduire les émissions de carbone, les transports en commun peuvent avoir un impact économique positif "vert" pour les villes et améliorent la qualité de vie des habitants.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En 2018, 1% de la population mondiale a causé 50% des émissions du secteur de l'aviation et plus de 96% d'entre elle n'a pas pris l'avion.



Manger demain
Frédéric Wallet

En France, le transport des aliments pour animaux (en majorité des tourteaux de soja) pèse pour 1/3 du trafic total. Celui des fruits et des légumes, qui circulent beaucoup, en représente 1/4.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Choisir de remplacer la voiture par des modes de déplacement plus physiques, comme la marche ou le vélo, c'est aussi prendre soin de l'environnement et de sa santé.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

La culture et les loisirs sont la troisième cause de mobilité des Français, juste derrière le travail et les achats. En 2019, 64% des 213 millions de spectateurs se rendaient au cinéma en voiture.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le vélo électrique est une solution hyper efficace pour remplacer la voiture. Même s'il y a des batteries à fabriquer, le gain écologique reste énorme (100 fois moins d'émissions que pour une voiture).



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les émissions de dioxyde de carbone dues au digital sont équivalentes à celles de :
- Toute la flotte mondiale de camions.
- 2 fois la marine marchande mondiale.
- 2/3 des voitures particulières et utilitaires mondiales.
- 2,5 fois les émissions de la France.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les transports utilisent 45 millions de tonnes de pétrole par an en France.
- 10% avions.
- 60% voitures.
- 17% camions.
- 18% utilitaires.
- 5% motos, bus, trains.



Sentinelle du climat
Heïdi Sevestre

L'eau des glaciers nous permet de produire une énergie propre, l'hydroélectricité (sans ses glaciers, le Rhone aurait un débit 40% inférieur en juillet et en août), assure le refroidissement des centrales nucléaires, contribue au transport fluvial.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

La combinaison de changements systémiques, notamment le télétravail, la numérisation, la dématérialisation, la gestion des chaînes d'approvisionnements et la mobilité intelligente et partagée, peut réduire la demande de services de transport de passagers et de marchandises par voie terrestre, aérienne et maritime (fiabilité forte).



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le pétrole c'est l'énergie reine de la mobilité.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

L’alimentation est la source d’environ 2,5 t CO₂e par personne et par an. L’empreinte d’un produit alimentaire est constituée des émissions issues de l’agriculture (fermentation entérique, engrais, traitements, machines, perte de matière organique des sols), ainsi que des émissions provenant des usines agroalimentaires, des transports, du commerce, du stockage, etc.



Qui veille au grain - Sécurité alimentaire : une affaire d'État.
Les Greniers d'Abondance

La quasi-totalité des marchandises agricoles produites dans un département français est exportée tandis que la quasi-totalité des aliments qui y sont consommés est importée.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

Le secteur du transport général - passagers et marchandises - est le plus émissif de CO2 en France , avec plus de 30% des émissions, dont deux tiers pour les passagers et un tiers pour les marchandises.



La Fresque de la Biodiversité
Géraldine Vuillier Geoffrey Vuillier Charles Sirot

L'intensification du transport ainsi que l'homogénéisation des cultures et de l'élevage augmentent le risque d'apparition et de propagation des ravageurs et pathogènes.
L'augmentation du contact entre certaines espèces animales et l'Homme (dû à la destruction de leurs habitats et à l'exploitation de ces espèces) accroît également le risque d'apparition de nouvelles maladies.