Vie quotidienne

Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les chaussettes comportent du synthétique provenant d'un dérivé du pétrole.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Sur les 130 milliards de tonnes de déchets plastiques en 2019, 35% furent brûlé, 31% enfouis en décharge, et 19% jetés directement en pleine nature.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

La mobilité locale, définie par les déplacements de moins de 80 kilomètres, représente 98,7% des déplacements de personnes en France, et 60% des distances parcourues.
Elle constitue un enjeu central pour la décarbonisation, si on considère que le secteur des transports, très dépendant du pétrole, émet à lui seul un tiers des gaz à effet de serre (GES) de la France : avec 44% des émissions du secteur des transports ( voyageurs et marchandises confondus) la mobilité locale est responsable de 14% des émissions nationales.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Dans Recyclage, le grand enfumage, Flore Berlingen remarque que même si la collecte des équipements électriques et électroniques usagés a bondi de zéro à 50% du total jeté en dix ans, cela n'a pas été assez pour faire face à l'augmentation de la quantité d'équipements mis sur le marché (+20% en tonnage, et +45% en nombre d'unités).



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Dans leur étude « Carbon and inequality : from Kyoto to Paris » Lucas Chancel et Thomas Piketty précisent : « Parmi les individus les plus émetteurs de la planète en 2013, nos estimations mettent en avant les 1% les plus riches Américains, Luxembourgeois, Singapouriens et Saoudiens, avec des émissions annuelles par personne supérieures à 200 t CO2e. A l’autre extrémité de la pyramide des émetteurs, on retrouve les individus les plus pauvres du Honduras, du Mozambique, du Rwanda et du Malawi, avec des émissions 2000 fois plus faibles, proches de 0,1 t CO2e par personne et par an. »



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

L'alimentation c'est 25% de l'empreinte carbone des Français.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

En France, quand les gens vont au travail, c'est en voiture à 80%.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En Europe, 80% des vêtements achetés ne sont pas recyclés.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Il y a 40 métaux différents dans ton smartphone.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Selon l’ADEME, entre 1973 et 2011, l’efficacité énergétique par mètre carré s’est nettement améliorée (passant de 352 à 186 kWh/‌m²) mais les surfaces habitables par personne ont augmenté (passant de 23 à 40 m²/pers.). Pendant cette même période, la consommation unitaire moyenne d’électricité spécifique a plus que doublé (passant de 13 à 30 kWh/m2) en raison de la forte augmentation en équipement électrique.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les choix effectués par les décideurs, les citoyens, le secteur privé et les autres parties prenantes influencent les voies de développement des sociétés (fiabilité forte). Les actions qui orientent, par exemple, les transitions des systèmes énergétiques et terrestres, les changements structurels à l'échelle de l'économie et les changements de comportement, peuvent faire évoluer les voies de développement vers la durabilité.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 2)
GIEC

Le verdissement des villes grâce aux arbres et à la végétation en général peut produire des refroidissements locaux (fiabilité forte).



La Fresque de la Biodiversité
Géraldine Vuillier Geoffrey Vuillier Charles Sirot

La richesse des écosystèmes offre des paysages variés et uniques, qui sont sources d'inspiration pour l'Homme.
Le tourisme, les Arts, la spiritualité, le bien-être mental et les activités sportives de plein-air se font en partie ou totalement grâce à la Nature.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Selon le rapport “Empreinte énergétique et carbone de l’alimentation en France (2019)” de l’ADEME, «la viande et les produits laitiers totalisent 85 % de l’empreinte GES de notre alimentation au stade agricole. ».



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

L'Industrie de la mode représente 10% du CO2 produit dans le monde.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"On ne devrait même pas se poser la question : il est évident que dans une France qui aura divisé ses émissions de gaz à effet de serre par 4, il n’y aura plus d’avion – on ne peut pas y arriver si on conserve le transport aérien." François-Marie Bréon



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

L’empreinte carbone correspond aux émissions de gaz à effet de serre liées à notre consommation, c’est-à-dire notre mode de vie. Cette approche se distingue de l’inventaire national des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre), qui lui mesure les émissions directes liées à l’activité sur notre territoire.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Une boulangère dépressive serait aussi incapable de produire une baguette qu'une boulangère sans four ni farine. Autrement dit : toute activité économique s'appuie sur une activité extra-économique.



Manger demain
Frédéric Wallet

La bascule de nos achats alimentaires vers les grandes surfaces a eu lieu au cours des décennies 1980 et 1990. Depuis, c'est stable. Aujourd'hui, 6 centrales d'achat, Auchan, Carrefour, Intermarché, Leclerc et Système U, représentent 92% de la grande distribution alimentaire.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Il importe ici de bien différencier la frugalité d'une part, une forme de renoncement (choisir de ne plus faire des choses que l'on faisait, par exemple prendre l'avion, acheter des SUV, faire de la publicité, concevoir des produits financiers, manger de la viande, et vendre des pesticides), de la sobriété d'autre part, une forme de modération (choisir de limiter des choses que l'on faisait : garder le même téléphone plus longtemps, partir en vacances moins loin, produire plus lentement avec des low tech et des énergies renouvelables, travailler moins).



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Les manifestations pour le climat expriment les inquiétudes des citoyens, unis autour d'une vision en faveur d'un monde meilleur. Ces rassemblements permettent d'engager le dialogue, de promouvoir la compréhension et de faire pression sur les institutions et les gouvernements



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

L'industrie aérienne est responsable de 2,4% des émissions mondiales de CO2.



Manger demain
Frédéric Wallet

En France, un quart des agriculteurs vivent sous le seuil de pauvreté, 26 000 foyers agricoles sont au RSA et de nombreux paysans recourent à l'aide alimentaire...



La Fresque du Numérique
Aurélien Déragne Yvain Mouneu

La connaissance approfondie du problème et des solutions potentielles est un moteur d'action pour emmener avec nous collaborateurs, partenaires, clients, représentants politiques, entourage, enfants ou élèves dans une transition vers un numérique plus durable.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Ce que vous achetez a souvent un impact majeur sur l'état et les valeurs de votre société



Le pari de la décroissance
Serge Latouche

Pour que l'élevage intensif fonctionne en Europe, il faut qu'une surface équivalant à 7 fois celle de ce continent soit employée dans d'autres pays à produire l'alimentation que réclament les animaux élevés selon ce mode industriel ; c'est ce qu'on appelle des "cultures en coulisses".



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Avec environ 7,5 t CO2e/an/pers par humain (moyenne mondiale), les Français, à 10 t CO2e/pers/an émettent plus que la moyenne mondiale.
Remarque : les émissions de CO2 seul (moyenne mondiale) sont de 5 t CO2/an/pers.



Manger demain
Frédéric Wallet

Les boissons et les produits alimentaires ultratransformés sont des formulations de plusieurs ingrédients qui, en plus d'être additionnés de sel, de sucre, d'huile et de graisse, subissent des transformations (surcuisson, déshydratation...), et incluent des substances non utilisées en cuisine familiale, comme des épaississants ou des texturants.



La Fresque du Numérique
Aurélien Déragne Yvain Mouneu

Tout commence par l’utilisation d’équipements numériques...
Au total 34 milliards d'équipements numériques sont utilisés dans le monde : au-delà des ordinateurs et smartphones, ce sont aussi des télévisions, tablettes, imprimantes, consoles de jeux vidéo, objets connectés, caméras de surveillance, écrans publicitaires...
Ce chiffre croît fortement chaque année.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En moyenne, un enfant né au Japon a une espérance de vie de 84 ans, soit presque 30 ans de plus que s'il était né au Nigeria.



Manger demain
Frédéric Wallet

Notre système alimentaire doit être repensé en profondeur pour mettre en place l'agriculture durable de demain qui permettra de remplir nos assiettes sans continuer à détruire la planète. Ce sujet appelle un débat collectif et l'engagement de tous, pour faire de l'alimentation un bien commun.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"Je pense que l’immense majorité des gens ne se rend pas compte de ce que veut dire aller à la neutralité carbone, voire diminuer par 4 nos émissions. Cela demande une modification absolument considérable de nos sociétés et nous n’y sommes très clairement pas prêts." François-Marie Bréon



Manger demain
Frédéric Wallet

En 2018, près de 14 % des repas, soit 9,9 milliards de repas, étaient pris à l'extérieur. Cela représente 152,5 repas par habitant pris à l'extérieur ou livrés par an.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

S'attaquer aux inégalités et aux nombreuses formes de "consommation sociale" (consommer pour montrer son haut niveau de vie) et se concentrer sur le bien-être, soutient les efforts d'atténuation du changement climatique (fiabilité forte).



Un café décroissant S01 E01
François Gemmene

Par exemple la finance, le fait que les banques françaises financent encore énormément des projets d'énergie fossile, ça c'est un gros enjeu. L'enjeu des subventions publiques, c'est un autre gros enjeu. La question de la rénovation thermique des bâtiments c'est un gros enjeu. La question des modèles d'agritculture industrielle c'est un autre gros enjeu.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Le succès mondial croissant des SUV depuis 2010 a occasionné une plus forte augmentation des émissions de gaz à effet de serre que les changements observés dans les déplacements aériens sur la même période.



Un café décroissant S01 E01
François Gemmene

Je pense que c'est vraiment un enjeu démocratique essentiel, dans la lutte contre le changement climatique, que les gens puissent relier les actions individuelles qu'ils peuvent poser en tant que consommateurs aux actions collectives qu'ils peuvent mobiliser en tant que citoyens.



La Fresque du Numérique
Aurélien Déragne Yvain Mouneu

Internet est un réseau mondial de matériel informatique interconnecté : d'un côté les équipements numériques utilisateurs, et de l'autre infrastructures réseau et data centers.
62% de l'humanité utilise internet, et le volume de données échangées augmente de manière exponentielle.



Manger demain
Frédéric Wallet

Les émissions de GES issues de l'alimentation des ménages en France s'élèvent à 163 millions de tonnes d'équivalent CO2, soit le quart de l'empreinte carbone des ménages français.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Les effets du changement climatique ne sont pas équitablement répartis. Bien souvent, les habitants des pays ayant le moins contribué aux émissions de gaz à effet de serre au cours de l'histoire sont les plus durement touchés par le réchauffement climatique.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Certaines habitudes simples permettent de réduire le gaspillage alimentaire : acheter et consommer uniquement ce dont on a besoin, congeler les aliments frais pour les consommer ultérieurement ou encore privilégier les produits vendus avec le moins d'emballage possible.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

En 2018, la quantité d'ordures ménagères produites dans le monde a franchi la barre des 2 milliards de tonnes. Seulement 13,5% ont été recyclés. Le reste a fini sur les décharges, les sites d'enfouissement ou à l'incinérateur. Ces méthodes nuisent aux écosystèmes et polluent, notamment en émettant d'énormes quantités de gaz à effet de serre - environ 1 tonne de CO2 par tonne de déchets.



Philippe Bihouix : Le mensonge de la croissance verte
Philippe Bihouix

Le titane c'est le colorant blanc universel, il y a 95% du titane qui est utilisé sous cette forme-là.



Manger demain
Frédéric Wallet

Chaque français mange plus d'une demi-tonne de nourriture solide par an en moyenne. Les français mangent chaque année 30 millions de tonnes d'aliments solides + 30 millions de tonnes d'aliments liquides.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le rapport spécial 1.5°C du GIEC nous fournit des éléments, et notamment deux points d’étape :
- D’ici 2030, nos émissions nettes doivent passer sous 3 t CO 2e par an et par habitant environ,
- D’ici 2050, elles doivent passer sous 1,5 t CO2e par habitant,
- Entre 2050 et 2070, elles devront être nulles et le rester jusqu’en 2100.



Un café décroissant S01 E01
François Gemmene

C'est la grande théorie d'un économiste qui s'appele Kuznets, qui a fait une célèbre courbe qui disait que plus les gens allaient devenir riche, plus ils allaient avoir les moyens de faire attention à leur empreinte sur l'environnement et donc leur empreinte carbone allait diminuer. Le problème c'est qu'on voit que dans la réalité ça marche pas et qu'en réalité l'empreinte carbone des plus pauvres est souvent très inférieure à celle des plus riches.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

La fabrication des produits manufacturés, c'est 25% de notre empreinte carbone.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

10 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde entre 2007 et 2019. On les conserve en moyenne 2 ans et on les change alors qu’ils fonctionnent encore dans 88% des cas.



Philippe Bihouix : Le mensonge de la croissance verte
Philippe Bihouix

Il n'y a rien qui a un rendement de 100% dans la vraie vie.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les émissions nationales représentent donc un indicateur assez trompeur qui fait croire que nos émissions diminueraient à chaque fois qu’une usine est délocalisée dans un pays à main d'œuvre sous payée (ce qui n’est évidemment pas le cas). L’empreinte carbone n’a pas ce défaut et permet d’attribuer à chaque pays les émissions liées au mode de vie de ses habitant·es.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

"On assiste à une sous-estimation de la gravité du scénario du "business as usual" [...] Ce qui est sûr, c'est qu'à +6°C, les récents travaux ont montré que les trois quarts de l'humanité se trouvent toute l'année en situation caniculaire impropre à la vie humaine. Donc +6°C, ça veut dire que les images que l'on trouve dans le Livre de l'Apocalypse sont à lire de manière littérale et non plus de manière allégorique" Gaël Giraud



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Une décroissance de l'aviation dans un esprit de justice sociale consisterait à renchérir l'accès à l'avion pour ceux qui volent beaucoup (saufs exceptions type associations humanitaires, diplomaties, scientifiques, etc.) pour permettre à ceux qui ne l'ont jamais pris d'en profiter sans pour autant mettre en péril la stabilité climatique.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

L'électrification combinée à une énergie à faible émission de gaz à effet de serre et le passage aux transports publics peuvent améliorer la santé, l'emploi, la sécurité énergétique et l'équité (fiabilité forte).



La Fresque du Numérique
Aurélien Déragne Yvain Mouneu

L'extraction minière consomme énormément d'eau douce.
Pour les nombreux gisements situés dans des zones soumises à un stress hydrique, ces besoins en eau douce entrent en concurrence avec les besoins agricoles et les besoins quotidiens des populations locales.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

Le modèle circulaire ne fonde pas la croissance sur la consommation de ressources épuisables, mais sur trois principes fondamentaux : l'écoconception pour limiter les déchets, les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants ; l'utilisation et le maintien en circulation des produits, des matériaux et des composants grâce à la réparation, à la réutilisation, au recyclage et à la redistribution ; un engagement ferme à préserver, réparer et régénérer les systèmes naturels.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Seulement un quart des Français prend l'avion chaque année.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

De manière générale, dépenser 2 000 à 5 000 € de biens de consommation neufs revient à émettre 2 tonnes de CO₂e.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

1,3 milliard de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le logement est la source d’environ 2 t CO₂e par personne et par an.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

Les personnes ayant un statut socio-économique élevé contribuent de manière disproportionnée aux émissions et ont le plus grand potentiel de réduction des émissions, par exemple en tant que citoyens, investisseurs, consommateurs, modèles et professionnels. (fiabilité forte)



Manger demain
Frédéric Wallet

La plupart des humains qui ont faim dans le monde sont des paysans pauvres.



Manger demain
Frédéric Wallet

En 1980, la grande distribution fournissait 27,9% de nos achats alimentaires. En 2018, les hyper et les supermarchés concentrent 64,5% de nos achats alimentaires.



Manger demain
Frédéric Wallet

80% des produits proposés par la grande distribution sont des aliments ultra-transformés. Les français de plus de 15 ans mangent en moyenne un tiers d'aliments ultra-transformés tous les jours.



Le pari de la décroissance
Serge Latouche

Les AMAP ont été inventées au Japon sous le nom de Seikatsu Club en 1965 et comptent dans ce pays 21 millions de membres regroupés en plus de 600 coopératives d'achat.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les économies d'énergie significatives n'ont rien à voir avec éteindre la lumière ou utiliser des tasses à café recyclables.
Tous les trucs qu'on achète dans l'année, la façon dont on se déplace, ce qu'on mange, la taille du logement qu'on occupe et son chauffage... Ça, ça pèse lourd.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Sur les quinze dernières années, et pour les 149 pays du classement, les variables non économiques expliquent 74% du niveau de bonheur, contre seulement 26% pour le PIB par habitant.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Selon un rapport de France Stratégie, les 50% des ménages les plus modestes devront réduire leur empreinte carbone de 4% d'ici à 2030, contre 81% pour les 10% des ménages les plus riches.



Greenwashing : Manuel pour dépolluer un débat public
Aurélien Berlan Guillaume Carbou Laure Teulières

Cette idée d'un "bug humain" a une riche histoire culturelle qui explique la facilité avec laquelle elle est reçue en dépit de son absence de fondement scientifique.



Manger demain
Frédéric Wallet

Découragés, ne pouvant plus vivre de ce qu'ils produisent, les paysans cessent de travailler la terre ; cela réduit l'offre alimentaire locale, qui devient insuffisante par rapport aux besoins. Apparaît alors un paradoxe majeur : les petits producteurs satisfont 70 % des besoins en nourriture dans le monde, mais ils figurent parmi les populations en déficit alimentaire.



Le pari de la décroissance
Serge Latouche

On voit bien qu'en produisant soi-même, hors marché, on réduit à la fois l'empreinte écologique et le PIB tout en améliorant une certaine forme de satisfaction personnelle.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

En France 85% des ménages possèdent au moins une voiture (ils étaient 30% en 1960), et près de 40% en possèdent deux voire plus.



Rapport du GIEC (AR6, Groupe 3)
GIEC

La combinaison de changements systémiques, notamment le télétravail, la numérisation, la dématérialisation, la gestion des chaînes d'approvisionnements et la mobilité intelligente et partagée, peut réduire la demande de services de transport de passagers et de marchandises par voie terrestre, aérienne et maritime (fiabilité forte).



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

L’objectif de 2 t CO₂e/personne/an, valable pour tous les humains sur Terre, est, à notre connaissance, le seul projet de justice sociale mondiale nettement défini et largement diffusé.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En France, les 10% des ménages les plus fortunés gagnent en moyenne 7 fois plus que les 50% les plus pauvres, et un ménage appartenant à ce décile supérieur émet en moyenne 14,7 t équivC02, soit 5 fois plus que la moitié la plus modeste des Français.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En 2018, 1% de la population mondiale a causé 50% des émissions du secteur de l'aviation et plus de 96% d'entre elle n'a pas pris l'avion.



Manger demain
Frédéric Wallet

40% des poires, des pêches et des nectarines viennent d'ailleurs, ainsi que les deux tiers du raisin de table. Près de la moitié de nos tomates, de nos concombres et de nos courgettes viennent de l'étranger, notamment l'hiver.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Le logement représente environ 20% de nos émissions de GES, presque 15% pour le chauffage et 5% pour la construction et l’entretien. Aujourd’hui encore, ce sont le fioul et le gaz qui représentent environ 70% des émissions du chauffage.



Climat, crises : Le plan de transformation de l'économie française
The Shift Project

L'avion est bien sûr dominant sur les plus longues distances, la voiture individuelle règne sur les distances inférieurs à 500 kilomètres.
Le train réalise ses meilleurs scores sur les distances moyennes, comprises entre 200 et 900 kilomètres.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Il faut 70 kg de matières premières pour produire un seul smartphone, soit 600 fois le poids d'un téléphone.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

"Même si les individus se sentent impuissants face à la magnitude du changement climatique, l'action individuelle est indispensable pour opérer des changements significatifs."
Mia Armstrong



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

Que pouvons-nous vraiment nous permettre de produire pour préserver l'habitabilité de notre planète ?



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les modes de vie bas carbone permettent d'agir à la fois sur le réchauffement climatique et sur une grande partie des enjeux cités ci-dessus. Moins de voitures signifie moins d'émissions de GES mais aussi moins de pollution (particules fines entre autres), moins de déchets, moindre besoin d’étendre le réseau routier, moins de goudron et donc plus d’espace pour la biodiversité, plus de commerces de proximité, moins d’heures passées dans les embouteillages, etc.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

On achète en France en moyenne 10 kg de vêtements par personne et par an. L’industrie textile mondialisée a doublé ses volumes entre 2000 et 2014 et fait partie des secteurs les plus polluants et les plus émissifs.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

83% de la population mondiale vit dans des zones où l'on observe une pollution lumineuse du ciel nocturne.



Un café décroissant S01 E01
François Gemmene

Ce qui est important et je trouve qui est révélateur dans ce qu'ils disent, c'est que souvent ils pensent à des choses qu'ils voient : le plastique dans les supermarchés, les brosses à dents en bois. Tout ça est important [...], mais il y a toute une série de mécanismes sous-jacent à l'économie auquel on ne touche pas et auquel il faudrait toucher.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Selon le site globalrichlist.com (consulté en 2018) toute personne touchant 1 000 €/ mois ou plus en France ferait partie des 10% d’humains les plus riches du monde.



Le changement climatique en 101 infographies
Frans Berkhout Clive Gifford Daniel Hooke Adam Levy

L'agriculture occupe à peu près la moitié des zones habitables de la planète et représente à elle seule 70% des prélèvements d'eau douce. Malgré cette augmentation de la production alimentaire, la pauvreté, le gaspillage, les conflits et les inégalités condamnent chaque année des millions de personnes à souffrir de la faim et de malnutrition.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Le taux moyen de remplissage des voitures, sur la route des vacances est 2,8 personnes.
Pour les déplacements du quotidien, le taux de remplissage est de 1,1.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

En 2015, l'empreinte écologique des Français était de 4,8 hectares globaux (gha), soit le double de notre bio-capacité (2,4 gha), et les émissions de gaz à effet de serre étaient égales à 3,4 fois le seuil qui permettait de tenir une trajectoire sérieuse d'atténuation du réchauffement climatique.



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Les transports représentent environ 25% de l’empreinte carbone du « Français moyen » soit approximativement 2,5 t CO₂e (sans compter les transports d’approvisionnement des industries, du bâtiment et de l’agriculture qui sont intégrés dans ces différents postes dans la méthode « empreinte carbone »).



Affronter le chaos qui vient : mode d'emploi
Arthur Keller BLAST, le souffle de l'info

On voit passer un certain nombre de recommandations : qu'est-ce que vous vous pouvez faire ? Ça va être manger moins de viande, prendre moins l'avion, utiliser le vélo. Ça va jouer sur les usages parfois. Presque à chaque fois, ça va être qu'est-ce que vous pouvez faire en tant que consommateur. Et en tant que citoyen ? Avant tout, il faut remettre du civisme dans cette équation. Il faut se mobiliser en tant que citoyen.



greenIT.fr
GreenIT

Ce n’est pas le fait d’utiliser son appareil qui a le plus d’impact, mais bien d’en fabriquer un nouveau : la majorité des impacts se produisent pendant la phase de fabrication (54 %), avant l’utilisation de l’équipement (44 %).



Le futur, entre 5G et Amish - Nicolas Meilhan et Philippe Bihouix [ En direct ]
Philippe Bihouix Nicolas Meilhan

30 000 Renault Zoe seront vendues en France pour l'année 2020.



Affronter le chaos qui vient : mode d'emploi
Arthur Keller BLAST, le souffle de l'info

Nous allons avoir une grande descente énergétique et matérielle, en moyenne mondiale.



Le Monde sans fin
Jean-Marc Jancovici Christophe Blain

Les transports utilisent 45 millions de tonnes de pétrole par an en France.
- 10% avions.
- 60% voitures.
- 17% camions.
- 18% utilitaires.
- 5% motos, bus, trains.



Ralentir ou périr. L'économie de la décroissance
Timothée Parrique

A l'échelle de l'Union Européenne, seuls les 10% des ménages les plus riches prennent l'avion.



La Fresque de l'Alimentation
Julien Briton Thomas Moulin

68% de l’huile de palme est utilisée pour l’alimentation humaine et le reste en applications industrielles (27%, cosmétiques, détergents, savons, ...) et biocarburants (5%).



Inventons Nos Vies Bas Carbone
Gildas Véret Claire Véret Arnaud Brulaire Jean-Baptiste Dusson François-Joseph Grimault Mathieu Hestin

Dépenser 2 000 € à 6 000 € d’objets neufs cause l’émission de la totalité de notre budget carbone annuel (qui doit pourtant être partagé avec l’alimentation, les transports, le chauffage, la santé…).



Manger demain
Frédéric Wallet

S'engager en faveur d'une agriculture et d'une alimentation plus durables et plus souveraines, c'est aussi l'affaire de chacun de nous, les consommateurs. Acheter au producteur en direct en végétalisant sa nourriture réduit le nombre d'intermédiaires, et donc les prix. Produire une partie de sa nourriture en ville, dans des jardins partagés, permet d'accéder à des produits frais et bio...